Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Piraterie maritime : l’OMAOC veut couper le mal à la racine !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

«  Couper la piraterie à la racine », c’est le thème d’un colloque ouvert ce mardi 09 août à Lomé.

Initiative du gouvernement togolais  et de l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC), ce colloque donne le coup d’envoi de la campagne sous- régionale sur la piraterie maritime.

Pour le Directeur des affaires maritimes du Togo, M. Alpha Lebgaza, le moment est venu pour chercher les voies et moyens afin de prévenir les actes de piraterie qui ont un impact sur l’économie des pays en développement. «  Le thème de ce colloque… répond bien à la situation actuelle que nous vivons dans notre sous-région », a-t-il déclaré, plaidant pour le renforcement de la coopération entre les Etats membres de l’OMAOC pour une piraterie « zéro ».

«  A l’heure où le monde est confronté à toutes sortes de fanatismes et d’extrémismes qui n’épargnent aucune activité humaine, surtout le transport maritime, nous devons anticiper sur les actes de piraterie par la création de structures étatiques capables d’agir en mer », renchérit Ninsao Gnofam , ministre togolais des Transports et des Infrastructures .

Le colloque prend fin le 12 août.

L’OMAOC compte 25 Etats membres d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

(Photo : un pirate)