Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plateaux / Transferts monétaires : IROUKOURA Akouya fait fructifier ses fonds

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

A Badin2 dans la préfecture de l’Est-Mono 144 ménages  bénéficient des transferts monétaires. Mère de 6 enfants, IROUKOURA Akouya a reçu les 8 tranches, soit un total de 120.000 FCFA. Avec cette somme, des besoins essentiels du ménage sont pris en charge et un petit investissement dans des Activités génératrices de revenus (AGR) lui permet de joindre les deux bouts.

« Au nom de notre ménage, j’ai reçu 75 000f par le carnet et 45 000f par Flooz. Nous avons acheté deux planches pour faire une nouvelle porte l’ancienne étant gâtée. Notre chambre a désormais une porte toute neuve grâce à l’argent reçu », témoigne la bénéficiaire.

Une partie des fonds a servi à la mise en place d’un élevage de chèvre et d’un petit commerce de bouillie. « Nous avons acheté deux chèvres à 16 000f (un mal et une femelle). Aujourd’hui la bête a mis bas  4 petits. J’ai aussi utilisé une partie de cet argent pour acheter  du maïs et du sucre, de quoi monter un petit commerce de bouillie. Donc, chaque matin, je vends de la bouillie et cela me permet de  donner  le petit-déjeuner à  mes enfants qui vont à l’école », raconte Akouya.

Comme IROUKOURA Akouya, des milliers de bénéficiaires des transferts monétaires à travers le Togo font fructifier leurs fonds. Dans la région des Plateaux, au total 15 051 ménages issus de 169 villages de 68 cantons ont bénéficié des transferts monétaires et plus de 60% des ménages développent des AGR. Entre novembre et décembre 2019, l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) en collaboration avec le ministère de l’Action sociale a animé des causeries éducatives sur les Activités génératrices de revenus (Agr) dans les villages bénéficiaires des transferts monétaires. Ces causeries ont un impact positif dans la vie des bénéficiaires.

Les transferts monétaires sont la sous-composante 2  du projet de Filets sociaux et services de base (FSB). L’objectif est d’accroître le revenu et la consommation des ménages et de ce fait, leur capacité à faire face aux chocs. Il est exécuté par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) et financé par la Banque mondiale.

L’alimentation, la santé, l’éducation des enfants et une modeste épargne pour la mise en place d’une activité génératrice de revenus sont des dépenses autorisées par les fonds des transferts monétaires.