Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Port autonome de Lomé : un des secteurs qui ont permis  à l’économie togolaise d’amortir le choc dû à la Covid -19

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Il ne fait aucun doute, le port autonome de Lomé fait partie des meilleurs  en Afrique de l’Ouest  et sur  le continent africain. Plus compétitif  que jamais, il reste  l’un des secteurs  qui ont permis de renforcer la résilience de l’économie togolaise face au choc provoqué par la Covid-19.

Malgré la crise, la performance portuaire ne s’est pas affaiblie. Le trafic global du port de Lomé a connu une hausse d’environ 12% entre 2019 et 2020. Il est passé de 22,7 millions à 25,5 millions de tonnes. Les importations enregistrées sur la plateforme portuaire sont passées de 6,5 millions à 7,5 millions de tonnes, ce qui correspond à une hausse de 15%. Quant aux exportations nationales et le transit, une hausse de 3% a été notée. Ils sont passés de 1,28 million à 1,32 million de tonnes. Les activités de transbordement sont passées de 15 millions à 16,6 millions de tonnes, soit une hausse de 12%.

Aujourd’hui plus que jamais, on se rend compte de l’engagement inconditionnel du président de la République togolaise, Faure Gnassingbé qui a déclaré au début de la crise que « la population ne devrait pas avoir à choisir entre la mort par la covid-19 ou par la faim ».