Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Pour une meilleure couverture vaccinale: la société civile togolaise s’engage

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Un atelier de formation en technique de plaidoyer s’est ouvert ce lundi 02 juin à l’intention d’une vingtaine d’acteurs de la société civile. Organisé par l’Union des Organisations Non Gouvernementales du Togo (UONGTO) avec le soutien de GAVI-Alliance ( Alliance Globale pour la Vaccination et l’Immunisation) et de Catholic Relief Services (CRS), l’atelier s’inscrit dans le cadre du projet “Soutien de GAVI-Alliance à la société civile pour le renforcement du système de santé au Togo“. Ce projet vise , de façon générale, à renforcer la participation des acteurs de la société civile aux systèmes de santé. Spécifiquement, il s’agit pour UONGTO , de mettre en place une plateforme multifonctionnelle de la société civile togolaise pour s’engager dans le processus de vaccination et de renforcement des systèmes de santé; renforcer les capacités de la plateforme des organisations de la société civile à engager au niveau du pays des discussions autour des activités de RSS pour la vaccination; faire le lien de la communauté avec les systèmes de vaccination et de santé; agir en tant que partenaires clés dans la mise en œuvre du Plan d’action mondial pour les vaccins (GVAP) au niveau du pays et de la communauté. L’objectif de l’atelier est donc de donner les moyens et outils nécessaires aux organisations de la société civile actives dans la vaccination pour mener un plaidoyer efficace.

L’UONGTO et ses partenaires vont plaider auprès des partenaires techniques et financiers , des décideurs politiques et des parlementaires afin qu’ils mettent en œuvre les engagements afin de soutenir la vaccination”, a expliqué M. Batawila Gabriel, Président du Conseil d’Administration de l’UONGTO.

Pour la représentante du CRS , Mme Queenida Eklou-Edorh , l’ouverture de GAVI-Alliance à la société civile a pour but de ” contribuer au renforcement des capacités des systèmes de santé intégrés pour assurer les vaccinations en trouvant des solutions aux contraintes des systèmes sanitaires , en augmentant l’accès équitable aux services et en renforçant l’engagement de la société civile dans le secteur de la santé”.

Pour sa part, M. Hotowossi Komi, représentant de la Représentante résidente de l’OMS au Togo, espère une meilleure couverture vaccinale au Togo avec l’implication active de la société civile.

Saluant l’engagement des ONG aux côtés de l’Etat dans le secteur de la santé M. Kany représentant du ministre de l’Aménagement du territoire, de la Planification et du Développement , a réitéré le soutien du gouvernement aux organisations de la société civile . ” C’est un privilège que les ONG puissent accompagner l’Etat dans   la santé “, s’est félicité M. Kany.

Le son de cloche est le même chez Prof. Napo-Koura Gado Agarassi, secrétaire général du ministère de la santé. “Notre taux de couverture vaccinale s’accroît et nous n’ignorons pas le rôle que les organisations de la société civile y jouent”, a-t-il noté . Ce rôle , explique Prof. Napo-Koura Gado Agarassi, passe notamment par la mobilisation sociale autour des programmes et campagnes de vaccination. ” C’est grâce aux organisations de la société civile que nous arrivons à atteindre des zones reculées ou difficiles d’accès”, a-t-il déclaré.

Rappelant au passage l’objectif du gouvernement d’avoir une couverture vaccinale de 95% à l’horizon 2015 tel que prévu dans la CARMMA ( Campagne Accélérée pour la Réduction de la Mortalité Maternelle en Afrique), le secrétaire général du ministère de la santé espère que l’atelier permettra aux participants de renforcer leurs capacités en vue de mener des plaidoyers pour “obtenir plus d’engagement de chaque composante pour changer les priorités, les lois, les politiques et allouer plus de ressources en faveur du programme de vaccination”.

L’atelier se poursuit jusqu’au 06 juin prochain.

(Photo: table d’honneur à l’ouverture de l’atelier)