Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Produits pétroliers: vers une diminution du prix à la pompe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Le prix du pétrole a chuté de plus de 30 % depuis la mi- juin à cause du ralentissement économique mondial et du boom du pétrole de schiste américain. Cette baisse  est restée sans conséquence sur le prix  à la pompe au Togo. Pourtant, notre pays est un importateur net des produits pétroliers qui  subit la fluctuation  des prix du baril.

Selon le ministre du commerce, Bernadette Légzim-Balouki, les prix sont restés intacts à la pompe parce que, l’approvisionnement a été fait pendant une période où les prix n’ont réellement pas encore baissé. « Les derniers stocks,  vendus actuellement par les stations-service,  ont été achetés en août,  au moment ou le pétrole n’avait pas encore franchement baissé. » a-t-elle déclaré à nos confrères de republicoftogo.com.  Elle explique que « le système en vigueur au Togo consiste à acheter les produits pétroliers à partir d’un appel d’offres international chaque trimestre. Quand un trader gagne le marché, l’idée est de s’entendre sur un prix bloqué pendant 3 mois ». L’avantage de ce  dispositif de prix bloqué  est de  mettre le Togo à l’abri en cas de flambée brutale du baril.

Les Togolais vont devoir prendre leur mal en patience parce que le Togo s’apprête à lancer de nouveaux appels d’offres sur la base d’un baril à 75$ environ. En clair, ce nouvel approvisionnement devra  agir sur le prix à la pompe.

Cette situation devra  réjouir les consommateurs notamment les automobilistes d’ autant plus que le 16 janvier dernier, le gouvernement avait  procédé à une augmentation d’environ 10% des prix des produits pétroliers à la pompe.  Le gouvernement entendait ainsi,  diminuer de 20 milliards sa subvention de 40 milliards annuels  aux produits pétroliers ,  pour  les réinvestir dans d’autres domaines prioritaires.