Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Projet d’autoroute sur le corridor Abidjan-Lagos : 7è réunion du comité de pilotage à Lomé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Les ministres en charge des infrastructures et des transports des pays membres du corridor Abidjan-Lagos (Côte d’ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Nigéria), sont réunis ce vendredi 31 mars 2017 à Lomé. Cette  rencontre, la 7è du genre, va examiner les conclusions des travaux des experts desdits pays, réunis à Lomé les 29 et 30 mars derniers.

Plus concrètement, le comité de pilotage va plancher sur  les progrès réalisés  dans la mise en œuvre des principales tâches  contenues dans les conclusions  du communiqué final de la réunion du 4 novembre 2016 à Abidjan. Il s’agit  entre autres de la ratification du traité de du projet par les  Etats membres ; la finalisation et la signature des accords de financement ( notamment  l’accord de prêt pour le Bénin, la Ghana et le Nigéria, l’accord de don en faveur de la Côte d’Ivoire , du Togo et de la Commission  de la CEDEAO) ; la mise en place des structures institutionnelles d’étude ( mobilisation des représentants  des Etats membres pour la cellule d’exécution du projet  (CEP)et l’équipe technique du  projet –EEP) ; l’étude de faisabilité et de conception technique…

«  Il convient de rappeler que beaucoup de choses ont été réalisées entre autres la ratification du traité par notre pays, la publication de l’avis général de passation de marchés par la BAD et par nos Etats », a souligné, Ninsao Gnofam, ministre togolais des Infrastructures et des Transports.

Le projet d’autoroute Abidjan-Lagos  est une initiative lancée par les  Chefs d’Etats des pays membres du corridor  en marge de la 42è session  ordinaire des Chefs d’Etats et de Gouvernements de la CEDEAO, réunis à Yamoussokro en  Côte d’Ivoire le 28 février 2013.

Les modalités du projet ont été définies à Abuja le 22 avril 2013, puis mûries le 25 mai 2013 par les Chefs  d’Etats en marge du sommet de l’Union Africaine (UA)  à Addis-Abeba en Ethiopie.

L’objectif de  ce projet est d’accélérer l’intégration économique sous régionale en facilitant la libre circulation des personnes et des biens sur le corridor. D’une longueur d’environ 1028 km en 2X3 voies,  l’autoroute Abidjan-Lagos permettra de créer un schéma logistique optimal qui améliorera la compétitivité des économies  sur le corridor.

Le corridor Abidjan-Lagos est  le plus important de la sous-région ouest-africaine. Il assure 75% du volume des échanges  dans la sous-région et relie cinq pôles économiques des plus importants  et des plus dynamiques avec des points de transit portuaire par excellence des pays de l’hinterland. Il concerne une population résidente estimée à plus de 35 millions et connaît annuellement 47 millions de personnes en  transit.

(Photo : Ninsao Gnofam, ministre togolais des Infrastructures et des Transports)