Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Promouvoir le leadership féminin dans le développement local: l’UCT forme les “acteurs” femmes

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Promouvoir le leadership féminin à travers la mise à disposition des acteurs , des outils et des méthodes de participation citoyenne aux différentes étapes du développement local, c’est l’objectif d’un atelier de deux jours ouvert ce lundi 26 mai à Lomé. La rencontre organisée par l’Union des Communes du Togo (UCT) avec l’appui du PASCRENA et du PraDeG/GIZ, a pour thème : “Rôle et responsabilité du leadership féminin dans le développement local au Togo”   et s’inscrit dans le cadre du projet “Contrôle citoyen de l’action publique: rôle et responsabilité du leadership féminin”. Une centaine de participants (conseillères municipales, préfectorales, femmes présentes dans les cadres de concertation et les secrétaires généraux des 21 communes de l’UCT) prennent part à l’atelier.

Au cours de la cérémonie d’ouverture présidée par Mme Ekoué Dédé Ahoéfa, ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, plusieurs intervenants se sont succédé.

Pour le Président de la Délégation spéciale de Lomé, le Contre Amiral Fogan Adégnon, en inscrivant la rencontre dans la suite logique de la neuvième édition de la Journée de la Commune Togolaise (JNCT), laquelle avait déjà mis en lumière le leadership féminin dans la gouvernance locale, l’UCT et ses partenaires rappellent encore une fois l’impérieuse nécessité d’encourager les acteurs femmes de nos collectivités à s’impliquer davantage dans l’action politique et de développement local.

Pour sa part M. Kasségné Adjonou, Président de l’UCT a expliqué que le leadership féminin local   peine à émerger alors même que les potentialités existent et sont très fortes. ” L’Union des Communes du Togo, pour sa part, fait le pari de cette émergence et de son renforcement pour un meilleur avenir de nos populations et de leur cadre de vie“, a-t-il indiqué.

Déplorant l’absence des femmes dans les instances de prise de décision au Togo, l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, M. Joseph Weiss a réaffirmé l’engagement de son pays à œuvrer aux côtés du gouvernement togolais pour l’émergence et la promotion du leadership féminin.

 

Selon Mme Ekoué Dédé Ahoéfa, le rôle de la femme dans le développement local, doit commencer par son implication dans les grandes décisions qui engagent pour une période donnée la vie de la collectivité”. Le budget , a rappelé le ministre, est l’élément moteur et déterminant de la vie locale. Aussi a-t-elle souhaité que “les femmes qui font la vie de tous les jours dans nos communautés soient de plus en plus et intimement intégrées au processus d’élaboration budgétaire”.

Trois principales communications sont au programme de cet atelier: “Restitution de l’atelier de Tunis sur la participation citoyenne à la budgétisation et la gestion des affaires locales et régionales en Afrique”; ” Techniques et méthodes d’élaboration de budget participatif” ; “Rôle et responsabilité du leadership féminin dans le développement local au Togo”.

L’UCT est une association de loi 1901 créée le 31 mai 1996 par les maires des 09 communes dites de plein exercice . Elle rassemble aujourd’hui les 21 communes urbaines opérationnelles du Pays. L’UCT s’est fixée comme principales missions de renforcer les capacités des responsables et agents municipaux, de promouvoir la décentralisation mais aussi les communes membres sur le plan national et international et de développer une solidarité intercommunale.

Rappelons qu’au cours de la neuvième édition de la JNCT , le Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique au Togo (REFELA-Togo) a été officiellement installé. Il a pour mission d’œuvrer à l’implication des femmes dans la prise de décision et dans la gestion des affaires locales.

A l’ouverture de l’atelier, le ministre Ekoué Dédé Ahoéfa est officiellement devenue la marraine de REFELA-Togo.

(Photo: table d’honneur à l’ouverture de l’atelier; au micro, Mme Ekoué Dédé Ahoéfa, ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphébétisation)