Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

PUDC : le programme va véritablement démarrer avec les pistes rurales

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Lancé à Mandouri (nord-Togo) il y a quelques mois par le Chef de l’Etat, le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) va véritablement démarrer avec le lancement imminent des travaux d’aménagement des pistes rurales. A cet effet, le PNUD chargé de la mise en œuvre dudit Programme, à travers sa représentante- résidente au Togo, Mme Khardiata Lo N’Diaye et les entreprises en charge des travaux ont matérialisé hier jeudi 27 octobre, par une signature, le contrat qui les lie. Sous les yeux de M. Nisnao Gnofam, ministre des Infrastructures et des Transports, représentant le gouvernement togolais.

Au total 407 Km de pistes rurales seront aménagés (de novembre 2016 à juin 2017) pour un coût total de 11. 63.317.453 (onze milliards soixante-trois millions trois cent dix-sept mille quatre cent cinquante-trois) FCFA. Les travaux seront exécutés par 12 entreprises et groupes d’entreprises. Ils sont subdivisés en 20 lots, répartis sur toute l’étendue du territoire. La région Maritime hérite de 4 lots pour une distance de 77 km, le tout pour un montant de 2.392.912.124 (deux milliards trois cent quatre-vingt-douze mille neuf cent douze mille cent vingt-quatre) FCFA ; la région des Plateaux hérite également de 4 lots pour une distance de 68 km et pour un montant de 1.743.695.745 ( un milliard sept cent quarante-trois mille six cent quatre-vingt-quinze mille sept cent quarante –cinq) FCFA ; 3 lots de travaux d’une distance de 68,2km seront réalisés dans la région Centrale pour un montant de 1.267.155.700 ( un milliard deux cent soixante-sept millions cent cinquante-cinq mille sept cent ) FCFA ; dans la région de la Kara, 4 lots de 79,9Km de pistes seront réalisés pour un montant de 2.418.173.729 ( deux milliards quatre cent dix-huit millions cent soixante-treize mille sept cent vingt-neuf ) FCFA ; la région des Savanes hérite de 5 lots d’une distance de 113 km pour un montant de 3.242.283.155 ( trois milliards deux cent quarante-deux millions deux cent quatre-vingt-trois mille cent cinquante-cinq ) FCFA.

Les travaux vont consister en l’aménagement de nouvelles pistes et en la réhabilitation d’anciennes.

Mme Khardiata Lo N’Diaye et M. Ninsao Gnofam, ont insisté sur le respect des délais de livraison des chantiers, la consistance des travaux. «  Il ne s’agit pas de faire du saupoudrage mais des travaux consistants qui pourront permettre à la piste de résister pendant au moins 5 ans avant les premiers travaux d’entretien…Nous serons exigeants sur la qualité, nous serons regardants sur les délais…Si nous constatons des défaillances, c’est systématiquement la rupture du contrat. Je vous invite donc au respect de vos engagements », a averti Ninsao Gnofam. «  Au PNUD, nous ne connaissons pas les avertissements… Nous vous invitons à une autre façon de faire », a renchéri Mme Khradiatia Lo N’Diaye.

Pour rappel, ces travaux constituent la première étape de la composante «  Pistes rurales ». Il est prévu environ 2000 km de pistes.

Réduire l’extrême pauvreté et les inégalités sociales tel est l’objectif du PUDC.

(Photo: Échange de parapheurs entre  Mme Khardiata Lo N’Diaye et le DG de l’entreprise GER)