Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Quinzaine de l’environnement 2017: impliquer les collectivités locales dans la gestion de l’environnement

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

La deuxième édition de la Quinzaine de l’Environnement et du Développement Durable  (QEDD) a été lancée ce mardi 17 octobre 2017 à Lomé, sous le thème : « Rôle des collectivités territoriales et des communautés à la base dans la gestion de l’environnement ».

La QEDD se veut un événement à triple composantes :  un ensemble  d’activités de sensibilisation, d’éducation , d’information et de communication dans une optique de promotion d’une culture environnementale citoyenne susceptible d’apporter un changement  de comportement en faveur de la protection de l’environnement ; un forum de promotion et de diffusion de résultats de recherches, d’échanges et d’activités de formation sur les bonnes pratiques environnementales éprouvées ;  une plateforme de visibilité où les acteurs présentent leurs succès novateurs en matière d’environnement et de développement durable.

Il s’agira au cours de cette deuxième édition, de partager avec les populations les préoccupations  de l’heure et de les inviter à plus d’actions pour lutter ensemble à protéger l’environnement.  «  Il s’agira d’abord  de partager , d’échanger avec les communautés à la base sur les manifestations et les approches de solutions sur les problèmes environnementaux qu’elles vivent : la dégradation des écosystèmes à travers l’exploitation illégale du sable marin et continental ; la dégradation des terres et déclin de leur fertilité ;  la diminution de la quantité et de la qualité des ressources en eau ; la destruction des ressources forestières ; la perte de la biodiversité ; la dégradation du cadre de vie », précise M. Adadji Koffi, Directeur Général de l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE).

«C’est un regret de constater que les communautés à la base subissent impuissantes les impacts de la dégradation de l’environnement. La nécessité d’impliquer les collectivités locales dans la gestion de l’environnement s’avère donc impérative », renchérit M. André Johnson,  ministre de l’environnement et des ressources forestières.

Au programme de la deuxième QEDD,  des manifestation de masse et de salubrité publique, des émissions et débats sur divers thèmes d’environnement, des concours et formations au niveau universitaire, des débats dans  les chefs-lieux de région.

Pour  rappel, la QEDD 2017 est organisée par le ministère chargé de l’environnement à travers l’ANGE, en collaboration avec les Universités de Lomé et de Kara,  et des organisations de la société civile.

(Photo : André Johnson, ministre de l’environnement et des ressources forestières))