Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Ramadan : La communauté musulmane a prié pour la paix au Togo et en Afrique

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

 

La communauté musulmane de par le monde a célébré ce lundi 28 juillet, la fête du Ramadan qui marque la fin du jeûne qui aura duré un mois. A Lomé, cette fête a été marquée par une prière au stade de Kégué en présence du Président de la République, Son Excellence Faure Gnassingbé. Les fidèles d’Allah ont demandé la protection divine et la paix pour le Togo et l’Afrique.

Cette rencontre a également connu la présence de plusieurs autres autorités dont le Premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, des membres du gouvernement, des députés, des ambassadeurs et autres représentants résidents d’ organisations internationales basées au Togo.
Dans sa prière, le président de l’Union Musulmane du Togo (UMT), El Hadj Inoussa Bouraïma, a rendu grâce à Dieu pour avoir encore permis ces retrouvailles entre fidèles musulmans avant de demander au Dieu Tout puissant d’accorder le bien- être et une longue vie à toute la population pour le prochain ramadan. Il a aussi prié pour la paix au Togo et ailleurs en Afrique . « Oh Allah, garant de tout succès, agrée nos vœux, accorde nous des victoires sur les êtres sataniques qui troublent la paix et sèment la désolation au Mali, au Niger, au Nigéria et au Cameroun ; Oh grand Dieu détenteur de la royauté, tu donnes le commandement à qui tu veux et tu le retires à qui tu veux ; tu donnes la considération à qui tu veux et tu humilies qui tu veux, honore nos dirigeants », a supplié El Hadj Inoussa Bouraïma.

Pour ce dernier, c’est pendant le jeûne de Ramadan que se fixent davantage les liens de solidarité. Les avantages du jeûne chez le musulman, a- t-il souligné, sont multiples. « Il sanctifie le corps et l’esprit, équilibre l’être, favorise l’amour de Dieu et de son prophète. Il active en soi l’esprit de modération, de justice et de générosité envers les faibles et les plus démunis», a-t-il expliqué.
Après la grande prière, la fête s’est poursuivie par des réjouissances populaires aussi bien dans les ménages que dans les quartiers.

Pour rappel, la fête de Ramadan encore appelée l’Aïd al-Fitr en Arabe, est la fête musulmane qui marque la rupture du jeûne du mois de ramadan. L’Aïd El-Kébir ou encore la fête du mouton interviendra 70 jours après celle de Ramadan.