Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Rapport « Hors Cercle » : promouvoir le droit des personnes handicapées au Togo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Le gouvernement togolais à travers le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation et l’ONG Plan-Togo ont procédé hier mardi à Lomé, au lancement du rapport sur la situation du respect des droits des enfants handicapés à l’éducation et à la protection en Afrique de l’Ouest. L’ étude a été réalisée dans quatre pays de l’Afrique de l’Ouest à savoir la Guinée, le Niger, la Sierra Léone et le Togo. Ce rapport dénommé « Hors du Cercle » vise l’amélioration de la qualité de vie des filles et garçons handicapés non seulement en Afrique de l’Ouest, mais aussi au Togo.

La Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme Dédé Ahouéfa Ekoué a indiqué que ce rapport est une invitation à lever tous les obstacles qui maintiennent les enfants handicapés dans la marginalisation. « Il est donc du devoir du Gouvernement, des partenaires, des communautés, des parents et des enfants eux-mêmes, de prendre les mesures appropriées pour réduire sinon éliminer la stigmatisation et la discrimination dans toutes les composantes de la vie quotidienne », a-t-elle recommandé et d’ajouter: « l’enfant handicapé a droit aussi aux activités sociales et aux loisirs .L’enfant handicapé est un citoyen à part entière et à ce titre, il mérite notre attention, notre amour, notre affection, notre protection afin qu’il se réalise et s’épanouisse pleinement ».

Selon Mohamed Bah, Représentant Résident de Plan -Togo, « Hors du Cercle » explique pourquoi les enfants handicapés sont privés de leurs droits fondamentaux à l’éducation et à la protection, pourquoi ils sont marginalisés et exclus du système éducatif et pourquoi ils sont « HORS DU CERCLE »

Concernant le Togo, le rapport se félicite de ce que le pays dispose d’une législation et d’une politique nationale relative à la protection des personnes handicapées en plus des ratifications de conventions de l’enfance et de conventions des droits des personnes handicapées. « Hors du Cercle » précise aussi que des progrès relativement consistants ont été notés au Togo ; Des efforts attribués à un engagement du Gouvernement avec la mise en œuvre des programmes à base communautaire.

Au Togo en effet, le gouvernement et la société civile avec l’appui des partenaires ont entrepris de nombreuses actions qui ont permis de faire des progrès en matière d’inclusion des enfants handicapés mais. Beaucoup reste cependant à faire. « Les attitudes des enseignants, des autres enfants et même des membres de famille affectent l’inclusion des enfants handicapés dans les écoles ordinaires. Le handicap souvent perçu comme une malédiction engendre la honte pour les parents et laisse la famille en marge de la communauté. Certains enfants handicapés préfèrent se cacher plutôt que de subir des insultes », note Mohamed Bah. La présentation de ce rapport est donc une opportunité pour le gouvernement togolais d’encourager tous les acteurs à soutenir davantage l’éducation et la protection des enfants handicapés dans le pays.