Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Ratifier l’APG? Nicolas Lawson propose , Apévon réfute!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Président du Parti pour le Renouveau et la Rédemption (PRR) , Nicolas Lawson, a adressé un  courrier en date du 03 avril 2014 au Président de l’Assemblée nationale, proposant la ratification de l’Accord Politique Global (APG). Cette position n’est pas du goût  de  Me Dodji Apévon, Président du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), ancien Coordonnateur de la Coalition Arc-en-ciel. Réagissant dimanche dernier sur une radio de la place, Me Apévon  a qualifié cette proposition de diversion.

 

Pour le président du PRR  toute la classe politique togolaise se prévaut de  l’APG, ce qui en fait un axiome ou un dogme qui doit être ratifié par l’Assemblée nationale.

 

Une diversion!”, crie Me Apévon . “Lorsque vous signez un accord politique qui demande la mise en place d’un certain nombre de mécanismes,  ce n’est  pas une loi comme telle“, soutient le Président du CAR.   On ne peut pas comparer  l’APG à un accord international qui doit être ratifié, raisonne -t-il. “C’est des lois supranationales  qui doivent être ratifiées “,  précise Me Apévon. “Si on devrait ratifier l’APG, quelle légitimité accorder alors aux travaux du CPDC ( ndlr: Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation)  auquel le même Nicolas Lawson a participé“, se demande l’ex – dirigeant de la Coalition Arc-en-ciel qui tranche: « Nous  ne sommes pas à ce niveau aujourd’hui ».