Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Réduction de la pauvreté: la société civile impliquée dans le processus d’éligibilité du Togo au MCC

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Le Ministère de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement   (PNUD) et de l’Ambassade des Etats Unis au Togo, a organisé hier jeudi, une atelier d’information sur le programme Millenium Challenge Corporation (MCC) et le Millenium Challenge Account (MCA), à l’endroit des organisations de la société civile. Il s’agit pour le gouvernement togolais d’atteindre tous les acteurs de la société civile pour s’assurer qu’ils comprennent et sont inclus davantage dans les efforts pour   la qualification auxdits programmes.

C’est le ministre Conseiller du Chef de l’Etat, Stanislas Baba, Représentant du ministre en charge de la Planification, qui a présidé l’ouverture des travaux.  D’après lui, le Millenium Challenge Corporation (MCC) est un organisme gouvernemental des Etats-Unis d’Amérique conçu pour réduire la pauvreté à travers la croissance économique durable des pays en développement. C’est une aide destinée aux pays qui démontrent leur engagement pour le développement économique et la lutte contre la pauvreté et à ceux où l’aide rencontre les meilleures opportunités pour atteindre les résultats attendus. « La présence ici, de la société civile togolaise dans toute sa diversité, ainsi que nos partenaires, indique que nous partageons une vision commune du futur économique du Togo », a déclaré M. Stanislas Baba. « L’éligibilité est un processus long qui nécessite un effort participatif et inclusif. Toutes les catégories sociales ont un rôle à jouer ; la société civile togolaise peut travailler à l’amélioration de l’image du Togo, sensibiliser et informer sur toutes les réformes qui étaient faites depuis 2006 sous l’impulsion du chef d’Etat dont on ne parle pas beaucoup. Ainsi l’une des obligations qui incombe aussi bien à l’équipe du MCC qu’à la société civile togolaise est de dire au monde entier que le Togo change, que le Togo fait des réformes essentielles, qu’il est un espace de liberté politique et économique », a-t-il ajouté.

Pour Simon Pierre Adovelande, Directeur du Cabinet BELS Consulting, c’est un processus inclusif qui intègre toutes les composantes de la société depuis la phase de l’éligibilité jusqu’à la réalisation du programme de réduction de pauvreté. « L’atelier d’aujourd’hui a pour objectif de partager avec les organisations de la société civile le processus d’éligibilité et de comprendre ce que signifie le MCC et le MCA », a-t-il expliqué.

La rencontre a permis aux participants d’ échanger sur la différence entre le MCC et le MCA, les signes d’éligibilité d’un pays et les indicateurs sur lesquels le Togo va travailler pour être éligible au MCC.

Il faut souligner que pour être éligible au Millénium Challenge Account (MCA), le pays doit remplir certains critères de performance , notamment les indicateurs de politique indépendante et transparente comme l’investissement dans le capital humain, la gouvernance juste et l’encouragement de la liberté économique.

(Photo: table d’honneur à l’ouverture de la rencontre)