Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Rencontre de haut niveau sur la propriété intellectuelle à Lomé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Un parterre de députés des pays membres de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) et du Burundi , de la RDC , du Djibouti et Madagascar prennent part depuis ce matin à Lomé, à une rencontre de haut niveau organisée à leur intention par l’OMPI ( Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle) en collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Office japonais des brevets et le gouvernement togolais.

La rencontre vise à permettre aux participants de se familiariser et de mieux appréhender le fonctionnement de la propriété intellectuelle , un des leviers de l’économie du 21e siècle basée sur le savoir , l’innovation technologique et la compétitivité. Elle permettra en outre de sensibiliser les participants sur la nécessité d’instituer un système de propriété intellectuelle adapté aux besoins des Etats et au service du développement, l’objectif final étant de s’assurer que les parlementaires deviennent un partenaire effectif de l’Etat dans l’élaboration et l’adoption des lois sur la propriété intellectuelle.

Pour M. Marc Séry-Koré, représentant du secrétaire général de l’OMPI, la propriété intellectuelle doit être considérée comme un moyen de promotion des droits économiques et sociaux. Elle est un élément important dans le développement économique des Etats en ce qu’elle crée de nouveaux emplois et de nouvelles branches d’activités améliorant ainsi le niveau de vie, a-t-il souligné.

Prononçant in extenso l’allocution du ministre de l’Enseignement Technique , de la Formation Professionnelle et de l’Industrie, M. Ben Ananou Pédanou, Directeur de cabinet dudit ministère a indiqué que la propriété intellectuelle est appelée à jouer un rôle prépondérant dans les prises de décisions sur les sujets ayant trait à l’économie et à la production, dans le contexte actuel de la globalisation de l’économie où le savoir s’impose désormais comme une pierre angulaire. “Chaque jour , nous voyons apparaître sur le marché de nouveaux produits, de nouvelles marques, de nouveaux dessins et modèles qui sont autant de fruits merveilleux de l’innovation et de la créativité humaine en pleine croissance. La propriété intellectuelle qui accompagne étroitement ce mouvement inexorable s’affirme alors comme un important instrument pour la création de richesse et le développement dans les pays qui l’ont bien compris“, a -t-il déclaré.

(Photo: les participants à la rencontre)