Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Révision des listes électorales : bientôt la formation des opérateurs de saisie

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Dans le cadre des préparatifs pour l’élection présidentielle de 2015, les opérateurs de saisie seront bientôt en formation dans les prochains jours au Togo. Cette session de formation entre dans le cadre des activités de remise à niveau des ressources humaines pour la révision des listes électorales. Cette session de formation fera suite à celle des formateurs qui s’est déroulé du 18 au 23 août  2014 à Lomé; une activité organisée par l’opérateur technique ZETES sous la supervision de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante).

120 personnes retenues sur les 160 formées, seront appelées dans les prochains jours, à former à leur tour environ 3 300 opérateurs de saisie.

Du 11 au 16 août dernier , une formation des formateurs a été organisée ; ce qui a permis de renforcer les capacités de 15 personnes qui seront les superviseurs lors de la formation des opérateurs de saisie.

Toutes ces séries de formations, à en croire la CENI,  permettent de doter le processus de révision des listes électorales de ressources humaines compétentes capables de contribuer à un franc succès de cette opération.  » Nous voulons ainsi offrir à chaque togolais et togolaise qui remplit les conditions définies par le code électoral et qui ne figure pas sur la listé électorale, la chance d’être inscrit sur la liste  de sa localité et de disposer de sa carte d’électeur », a déclaré un responsable de cette institution.

Il faut rappeler que la CENI, qui est un service de l’Etat, est une autorité administrative indépendante et a pour mission d’organiser et de superviser les différentes consultations électorales et les référendums. La création de la CENI répond à la volonté du gouvernement, des acteurs politiques, de la société civile et de tout le peuple togolais de créer les conditions en vue de l’organisation d’élections transparentes, libres et crédibles pour renforcer le processus démocratique en cours au Togo.

Le Togo se prépare pour l’organisation des élections présidentielles en mars 2015 prochain.