Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Revue annuelle de la SCAPE : première session de la plateforme opérationnelle du Comité Etat-Donateurs

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Le Comité Etat-Donateurs , l’organe du dispositif institutionnel de coordination, de suivi et de l’évaluation des Politiques de Développement au Togo, a tenu ce hier jeudi 24 juillet 2014, à Lomé sa première session de l’ année 2014. Cette rencontre intervient en prélude à la tenue prochaine de la revue annuelle conjointe de la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) pour le compte de l’année 2013 au Togo.

Cette session a été présidée par le Ministre de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Sémodji Djossou, en présence de Robert Whitehead, Ambassadeur des Etats unis au Togo, de Serges NGuessan, représentant -résident de la BAD, de Lucile Imboua, représentante-résidente de l’OMS et de plusieurs autres acteurs de développement du Togo.

La rencontre a pour objectif de permettre au gouvernement et à ses partenaires au développement de procéder à l’examen de la matrice consolidée des recommandations issues de la mise en œuvre de la SCAPE pour l’année 2013. L’autre objectif est de procéder à un dialogue en ce qui concerne le fonctionnement des comités sectoriels pour une meilleure opérationnalisation du Dispositif Institutionnel de coordination, de suivi et de l’évaluation des Politiques de Développement (DIPD).

L’un des rôles du Comité Etat-Donateurs est de résoudre les questions d’ordre technique et stratégique relatives à la mise en œuvre des politiques de développement. Il réunit les Ministères en charge de la planification, de l’Economie et des Finances, de la coopération et tous les partenaires techniques et financiers qui sont présents au Togo.

La revue sera l’affaire du Conseil National de Pilotage des Politiques de Développement (CNPPD), un conseil composé du gouvernement et des partenaires techniques et financiers (PTF).

En juin dernier, le rapport-bilan de mise en œuvre de la SCAPE a fait l’objet d’un atelier de validation par les acteurs de l’administration centrale et régionale, les représentants des institutions de la République, les partenaires techniques et financiers, la société civile et le secteur privé. Dans l’ensemble, des performances ont été constatées dans tous les secteurs. Cependant, des efforts doivent être redoublés dans la mise en œuvre des 5 axes de la SCAPE qui couvrent la période allant de 2013 à 2017.