Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Rose Mivédor , Directrice générale de Diamond Bank : «Ce poste est le fruit d’un parcours de dur labeur »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

 

Directrice de Diamond Bank, l’une des plus grandes banques du Togo,  Mme Rose Mivédor, se raconte dans cette interview qu’elle nous a accordée à l’occasion de la Journée internationale de la Femme célébrée le 08 mars dernier.

 

manationtogo.com:  Vous êtes la Directrice de Diamond Bank ,l’une des plus grandes banques du Togo. Comment êtes vous parvenue à vous hisser à ce poste?  Racontez-nous votre parcours.

 

Rose MIVEDOR : Ce poste est le fruit d’un parcours de dur labeur, de rigueur et je dirai de culte du  travail bien fait.

Je suis juriste de formation avec un diplôme d’étude supérieur spécialisé en administration de entreprises de l’IAE de PARIS I , panthéon Sorbonne.

Je suis rentrée à Lomé en 1996 ou j’ai rejoint l’ancienne SNI en qualité d’assistante juridique. J’y ai passé 05 années exaltantes enrichissantes et grandement formatrices.

En 2001 j’ai rejoint les sociétés Shell au Togo  en qualité de Responsable juridique. J’avais en charge la mise en place de ce service et la responsabilité du suivi du volet juridique des activités des sociétés Shell au TOGO ( Togo & shell, STSL et COMPEL) et de Shell Bénin. Cette étape m’a permis de maitriser le travail dans un environnement anglo saxon avec toute la rigueur et la méthode de travail  qui la caractérise

En 2006  il m’est offert l’opportunité de retourner à mes premiers amours et c’est ainsi que je rejoins la banque atlantique Togo en qualité de Directrice des Risques et par la suite Directrice exploitation. Ce fut une expérience sans commune mesure car j’ai eu à participer à la création d’une des plus grosses banques  de la place aujourd’hui en partant de zéro. Faire partir de la race des bâtisseurs est une expérience extraordinaire et cela vous donne la capacité de pouvoir appréhender toutes situations.

En juillet 2012 je quitte la banque atlantique pour rejoindre la Diamond Bank en qualité de Directrice Exploitation, poste que j’ai occupé dans cette institution pendant un an, cumulativement à l’intérim de la Direction Générale,  avant d’être promue Directrice Générale en Octobre 2013.

 

mtg.com:  En tant que femme, cela ne doit pas être facile pour vous de diriger une telle entreprise où travaillent des femmes mais également des hommes! Les humeurs, les écarts de comportements des collaborateurs…comment arrive – t-on  à gérer tout ça quand on est une femme? 

 

R.M: Je dirai que c’est beaucoup plus facile pour une femme de gérer ce genre de situation que pour un homme, car nous avons une sensibilité et un troisième sens qui nous permet de développer une certaine empathie vis-à-vis des autres et je puis vous assurer que cela marche.

La clé pour asseoir son autorité et avoir le respect des collaborateurs c’est la preuve de la compétence,  du respect et de la valorisation de l’autre.

Pour moi tout collaborateur a du potentiel, le plus important est de le déceler et de l’amener à se surpasser pour   la réussite de l’organisation.

Par ailleurs je suis une adepte de la trilogie « objectifs/moyens/performance » et en générale j’essaie de gérer mes hommes sur des bases objectives et clairement définies et connues d’eux.

Je reste  intransigeante sur tout ce qui relève de l’éthique et de la déontologie et de la non réalisation des objectifs.

 

mtg.com: Avez -vous des difficultés particulières avec vos collaborateurs hommes du fait de votre statut de femme?

 

R.M: Non pas du tout, au contraire je pense que cela me sert parfois d’être une femme avec ces derniers.

 

mtg.com:  Un foyer, un poste de responsabilité;  difficile à concilier n’est-ce pas? Comment vous débrouillez-vous?

 

R.M: Effectivement il est parfois difficile de concilier les deux et vous en arriver à constater que vous travaillez parfois 12 à 14 heures par jour. Cela peut être épuisant.

Il faut savoir bien organiser son foyer, s’accorder du temps pour les enfants le soir. Je discute aussi beaucoup avec eux par le net pour les  devoirs à faire.

Mon dimanche  est sacro saint et est réservé à ma famille.

Pour mon compagnon je garde toujours au cours de la  journée un moment d’attention en général le soir  pour nous permettre de garder une certaine complicité et ne pas nous laisser envahir par nos occupations quotidiennes.

 

mtg.com: Vous faites partie des femmes d’exception au Togo, c’est-à-dire celles pétries de compétence et d’expérience et qui ont réussi à se construire une belle carrière. Votre histoire pourra inspirer plus d’un. Alors quels conseils avez-vous à l’endroit de la nouvelle génération de jeunes filles togolaises?

 

R.M: L’amour du travail, la soif de la connaissance  et la rigueur en toute chose. C’est la clé de la réussite.

 

mtg.com:  Beaucoup aimeraient être à votre place; mais y  a-t-il quelque chose que vous regrettez aujourd’hui? Un échec, un rêve non réalisé…

 

R.M: Mon défunt père a toujours souhaité que je sois Notaire. J’aurai pu être Notaire. Mais je ne pense pas avoir perdu au change. Au contraire.

 

mtg.com: Un dernier mot?

 

R.M:J’encourage vivement nos jeunes filles à avoir confiance en elle et à exceller dans tous les domaines. Les femmes ont autant de potentiels que les hommes.

Je vous remercie.