Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Santé: Le Togo veut intensifier la lutte contre le cancer

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

En 2012,  8, 2 millions de personnes sont décédées du cancer dans le monde; au cours de la même période, le Togo a enregistré 2800  décès sur 3700 nouveaux cas . Ces statistiques  alarmantes sur le cancer , inquiètent les autorités qui réfléchissent à une meilleure prévention  et prise en charge  de la maladie. A cet effet, dans le cadre de la célébration de la journée mondiale  de lutte contre le cancer , le Programme National de Lutte contre les Maladies Non Transmissibles (PNLMNT) a organisé hier mercredi un colloque  public sur le thème: « La situation  de la prévention et de la prise en charge  du cancer au Togo : défis et perspectives ». Professionnels de la santé, partenaires techniques et financiers,  victimes directes et indirectes du cancer  et un parterre  des journalistes étaient présents à cette rencontre .

 

Pour  le Coordonnateur  national des  Maladies Non Transmissibles  (MNT), Prof. Napo-Koura Gado,  l’objectif principal de ce colloque est de renforcer  l’engagement  politique en faveur  de  la prévention  et de la lutte anticancéreuse au Togo.

 

Selon  Me  Yacoubou Hamadou,  ministre  des Droits de l’Homme et de la consolidation de la Démocratie, Représentant le Premier ministre   à  la rencontre, le gouvernement  s’est engagé à mettre  en œuvre dans le cadre  de l’action  mondiale contre les maladies non  transmissibles  en général  et du   cancer en particulier, avec  l’appui  de  ses partenaires  techniques et financiers, différentes politiques  et  directives telles que les recommandations de  l’OMS  sur l’usage  nocif de l’alcool, l’inactivité  physique, l’alimentation et autres.

 

Le Togo est  le premier pays  de la région  Africaine  de  l’OMS  à mettre en place  un programme  national  de  lutte contre  les  Maladies Non Transmissibles  regroupant  tous les  programmes verticaux  MNT existants  et aussi, à se doter  d’un plan stratégique intégré  de lutte contre  les MNT  2012-2015,  a-t-il rappelé.

 

Au cours du colloque, les échanges   ont tourné autour  sur différents sous-thèmes à savoir:  « La situation  et enjeux de la prévention  et du contrôle  des cancers du sein, du col de l’utérus et des cancers pédiatriques », « situation  et enjeux de la prévention  et du contrôle  des cancers  de prostate, digestifs et des cancers ORL », « Expériences  de la société civile  dans la prévention  et le contrôle  du cancer  au Togo »  et «  situation mobilisation  de ressources, partenariat et opportunité pour  la prévention  et le contrôle  du cancer au Togo ».

 

Des témoignages émouvants  de personnes souffrant de la maladie et de  proches des victimes  ont enrichi la rencontre. Un accent particulier   a été  mis sur le dépistage  précoce de masse  afin de  détecter  le mal  pour que les patients puissent être bien  soutenus.

 

Afin d’intensifier la prévention, le Coordonnateur du   PNLMNT , Dr Kokou Agoudavi, a indiqué que  les  jeunes filles qui n’ont jamais eu de  rapports  sexuels   bénéficieraient gratuitement  du vaccin HPV avant leurs activités sexuelles. D’autres actions  sont aussi prévues pour  endiguer la maladie.

 

Photo: (Autorités et Partenaires techniques et financiers  à l’ouverture du colloque)