Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Sécurité routière: de nouvelles dispositions pour renforcer le code de la route

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

 

Des pénalités pour excès de vitesse, demande d’autorisation, pour les vitres teintées, permis de conduire obligatoire pour les deux… voilà quelques nouvelles disposition prises par le gouvernement pour renforcer le nouveau code de la route en vigueur au Togo. L’information a été portée vendredi dernier aux acteurs du secteur routier ( organisations syndicales de conducteurs, fondateurs d’auto-écoles, agents de sécurité…) à Lomé , par le ministre en charge des Transports, M. Ninsao Gnofam et son collègue chargé de la Sécurité, Colonel Yark Damehame.

« Toutes ces dispositions visent à protéger la population », a expliqué M. Gnofam.  » L’Etat n’a pas institué ces pénalités pour se faire de l’argent« , a renchéri le Colonel Yyark Damehame. « Nos routes ne doivent pas être mortelles », a-t-il ajouté.

Les deux ministres ont ainsi appelé tous les acteurs du secteur routier ainsi que tous les usagers de la route au respect du code de la route et des nouvelles dispositions.  » Nous avons le devoir de participer aux côtés de l’Etat à la lutte contre l’insécurité routière », a martelé le ministre des Transports.

Du bilan sur les accidents, présenté au cours de la rencontre, il ressort qu’en 2014, au total 5390 accidents sont survenus et ont occasionné 802 morts et 5565 blessés; au premier semestre 2015, il a été enregistré 989 accidents ayant entraîné 253 morts et 1692 blessés.

Les deux commissaires du gouvernement ont aussi rappelé aux participants les nouvelles dispositions relatives à l’examen du permis de conduire au Togo. Désormais tout le système est informatisé et géré grâce à un logiciel conçu à cet effet. Par cette réforme les autorités espèrent lutter contre la corruption et surtout harmoniser le permis de conduire au Togo avec les normes de l’UEMOA.

Soulignons que le premier examen avec la nouvelle réforme est intervenu samedi dernier.