Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Sécurité routière : test d’alcoolémie bientôt sur les routes togolaises!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

La fin de l’année 2017 s’annonce désastreuse  pour les usagers de la route au Togo. En effet,  du 1er janvier au 11 juin 2017, au total 315 Togolais ont perdu la vie dans 2559 accidents qui ont occasionné par ailleurs 5245 blessés.  4696 engins dont 3083 deux roues,  sont impliqués dans ces accidents  dont les causes restent : l’excès de vitesse, le non-respect des feux tricolores,  le défaut de maîtrise des engins, l’état défectueux des engins etc.

Comparativement  aux années 2015 (473 morts) et 2016 (514 morts), la situation  de la sécurité routière de l’année 2017 inquiète au plus haut point les autorités togolaise. « Qu’on ne dépasse pas surtout  les chiffres de 2016 », implore le Colonel Yark Damehame, ministre chargé de la Sécurité, qui en appelle à la conscience de tout un  chacun : « La vie est une, et unique ».

Face à cette  situation et pour éviter le pire, le gouvernement veut passer à la vitesse supérieure.

Ainsi dans les prochains jours, il sera institué sur les routes togolaises : le test d’alcoolémie  et de dépistage de drogue, l’usage généralisé des radars de contrôle routier. Par ailleurs, il sera posé sur les véhicules,  des adhésifs réfléchissants pour mieux les signaler la nuit.

(Photo : Colonel Yark Damehame,  à droite)