Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Série d’ateliers de l’UA sur les services publics, la décentralisation et le développement local à Lomé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Lomé accueille depuis le 05 décembre et ce jusqu’au 14 décembre, une série de rencontres de l’Union Africaine (UA).

Il s’agit de : l’atelier conjoint des Services Champions de la Conférence des Ministres de la Fonction publique de l’UA et du Comité technique de la Conférence des Ministres africains de la Décentralisation et du Développement local sur le secrétariat commun , tenu du 05  au 7 décembre ; la célébration du 10è anniversaire de l’adoption de la Convention de l’UA sur la Prévention  et la lutte contre la corruption , ouverte aujourd’hui et qui prend fin demain 10 décembre 2013 ; la consultation de 2013 sur l’harmonisation des statistiques sur la gouvernance et l’administration publique : renforcement de la stratégie continentale pour l’amélioration  de la collecte des données sur le service public et l’administration et leur vulgarisation au niveau local et national,  qui aura lieu du 11 au 12 décembre ; la consultation sur la mise en œuvre de la stratégie à long terme de l’UA sur le programme de gouvernance et de l’administration publique et son Guide de gestion : du partage d’expériences des efforts des Etats membres de l’UA pour la conformité des réformes du secteur public à la stratégie pour un élan ranimé de mise en œuvre , du 13 au 14 décembre.

En organisant ces rencontres, le Département des affaires politiques entend jouer le rôle qui est le sien en créant une bonne synergie entre la Conférence  des Ministres de la Fonction publique  de l’UA et la Conférence des Ministres africains de la Décentralisation et du Développement local, facteur essentiel, à la mise en place d’un secrétariat technique commun souhaité par tous, a indiqué à ce lundi à l’ouverture officielle desdits ateliers, le représentant de  Dr Aisha Adullahi, Commissaire aux affaires politiques de la Commission de l’Union Africaine.

Pour le représentant  de M. Gourdigou Kolani, ministre togolais de la Fonction publique,  il faut des administrations fortes pour gagner le pari de la croissance  et du développement. « Pour avoir des administrations fortes, nous devons développer des outils et des instruments de bonne gouvernance adaptés à nos réalités africaines », a-t-il ajouté. Aussi s’est-il félicité du recentrage fait par l’UA sur le problème de la gouvernance administrative, en validant la Charte africaine sur les valeurs et principes du service public et de l’administration, comme un instrument de référence pour les administrations  africaines.

« Il est important pour nos pays d’aller vers l’appropriation nationale de cet important instrument, pour permettre à nos administrations publiques de développer des stratégies adéquates pour faire face aux enjeux de développement et aux défis de l’heure », a indiqué le représentant du ministre de la Fonction publique.

Franck

(Photo : vue partielle des participants)