Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Suspension d’Astra Zeneca : le lot de vaccins incriminé n’est pas celui livré au Togo !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Depuis  hier jeudi 11 mars 2021, le vaccin Astra Zeneca est au cœur d’une polémique mondiale. En Europe, par mesure  de précaution, le Danemark a annoncé la suspension de ce vaccin après avoir détecté chez certains sujets vaccinés, la formation de caillots sanguins ou thromboses.  Il a été suivi de  la Norvège et de  l’Island.  D’autres  pays comme la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne …. eux, ont choisi de continuer la vaccination avec Astra Zeneca en attendant que les recherches en cours établissent un  lien formel entre ce vaccin et la formation  de caillots sanguins.

Au Togo, des voix s’élèvent pour réclamer la suspension de la campagne de vaccination démarrée hier jeudi avec Astra Zeneca.  Mais  les autorités se veulent rassurantes : le lot  de vaccins incriminé n’est pas celui en cours d’utilisation dans la campagne vaccinale au Togo, indique-t-on de sources sanitaires. En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), le  lot  mis en cause est ABV5300, bien différent des  lots livrés au Togo  qui portent les numéros  4121Z006 et 4121Z007.

 

Somme toute,  il va sans dire que ce n’est pas le vaccin Astra Zeneca en lui-même qui est mis en cause, mais des lots de ce vaccin, qui présenteraient des défauts dans leur composition. Les investigations sont en cours et nous serons mieux édifiés dans les tous prochains jours.