Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Système national des aires protégées: Des mesures appropriées pour décourager la destruction des animaux et la forêt

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Acteurs et techniciens forestiers étaient en  séminaire ce mercredi, 02 avril à Lomé . « Renforcer la gestion  du système  d’aires  protégées  du Togo afin d’améliorer  sa  contribution  à la  conservation   de la biodiversité  en appliquant  des approches  efficaces de réhabilitation  et  de gestion des  aires protégées », tel est l’objectif de cette rencontre de deux (2) jours  qui va permettre  de valider  trois (3) rapports d’études  de fin d’année 2013. Le séminaire intervient dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement  du rôle  de conservation  du système  national  des  aires protégées  du Togo ».

 

Plusieurs sujets sont à l’ordre du jour de la rencontre notamment:  « Revue  du système de gestion  des aires  protégées  et proposition  de stratégies pour améliorer ce système » ; « Consolidation  d’un  système de suivi-évaluation  pour le projet : identifier  les indicateurs  et les  moyens  de  vérification  et préparer  un calendrier  de suivi-évaluation tout en identifiant  le budget  et les intrants  nécessaires » et « Présentation du rapport :  conception  et opérationnalisation du site web  sur  les aires  protégées».   

 

Pour le Ministre  de l’Environnement et des Ressources Forestières, M.  André JOHNSON , qui a procédé  au démarrage des activités, « cet  atelier  sera l’occasion  de vérifier  la fiabilité  et la prise  en compte  des informations  recueillies  au cours de la collecte d’information  et de sortie  de terrain  des consultants, analyser et discuter  les résultats  des  consultants  et apporter  tous les  amendements  pertinents  sur  les différents documents ».

 

Vivement que cette rencontre permette de mieux lutter contre l’ abattage  des  animaux  et la coupe  anarchique  des essences  ligneuses  au Togo.