Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo: 1400 volontaires de compétence de la 16è vague renvoyés à leur mission

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 Mille quatre cents (1400) jeunes togolais appartenant à la  16ème vague des volontaires de compétence, mobilisés par l’Agence Nationale du Volontariat au Togo (ANVT), ont prêté serment  mardi 17 novembre 2020 à Lomé. Présidée par le ministre du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Myriam Dossou-d’Almeida, la cérémonie s’est déroulée dans une ambiance chaude et conviviale.

A cette occasion, il a été  rappelé aux nouveaux volontaires, la mission qui est la leur au sein des communautés et tout l’espoir qui est placé en eux. Il leur  a été également  remis dans la foulée,  les kits indispensables à leur mission.

S’adressant  à ces  jeunes, le ministre Dossou-d’Almeida  les a invités à une prise de conscience, à l’esprit d’engagement et enfin, à  s’ouvrir à l’apprentissage. « Je vous souhaite d’aller plus loin. Que cette 16ème vague soit le symbole de l’espoir du Togo », leur a-t-elle lancé.

Selon  le Directeur général de  l’ANVT,  Omar Agbangba,  cette vague est  essentiellement composée de volontaires  mobilisés au besoin de l’éducation. « Vous voyez qu’avec la Covid-19, les besoins en enseignants pour respecter les mesures barrières s’imposent, et pour répondre à ça, il y a eu beaucoup de sollicitations des enseignants, donc la majorité de volontaires sont enseignants, mais il y a eu d’autres profils comme santé, développement local, développement communautaire, protection, droit de l’enfant, justice…, mais essentiellement c’est l’éducation qui est majoritaire », a-t-il souligné.

Sur les  1400 volontaires, 700 seront déployés dans les régions Centrale, Kara et Savanes ;  et les 700 autres dans les régions, Plateaux, Maritime et Lomé-Commune.

.Omar Agbangba a, par ailleurs, dressé  le bilan du volontariat en cours au Togo depuis 2011. « Aujourd’hui avec les 1400, nous sommes à plus de 39 000 volontaires toutes catégories confondues », a-t-il indiqué.  Pour le Directeur général de l’NAVT,  le bilan après près d’une décennie, est positif,  les différentes vagues successives de volontaires ayant  fortement contribué au développement du pays.   « La majorité d’entre eux  (ndlr : les volontaires)  ont contribué énormément dans les différents secteurs et dans l’atteinte des différents objectifs de développement du pays. Et on s’en félicite ! », s’est-il réjoui.

La prestation de serment  passée, les nouveaux volontaires nationaux de compétences devront suivre une formation de cadrage avant leur déploiement effectif  sur le terrain.