Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo : Africa global recycling valorise les déchets

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Au Togo, la société Africa global recycling (AGR)  est un géant du recyclage des déchets. Attiré par les bonnes performances de cette entreprise, le Premier  Ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, s’y est rendu jeudi 16 décembre 2021, à la tête d’une délégation gouvernementale.

L’aventure a commencé en  janvier 2013 pour Africa Global Recycling qui fait figure de première entreprise en Afrique de l’ouest  proposant aux collectivités et aux entreprises une offre globale de solutions innovantes alliant performance économique et environnementale.

Plus de 50 types de matières différentes (papiers, métaux, verres …) sont recyclées dans cette entreprise qui traite en moyenne  3000 tonnes de déchets par an, destinés au marché local et international.  « Ce qui sort d’ici part sur le marché local chez des plasturgistes togolais, mais ça part également sur le marché régional notamment, au Ghana et au Nigéria, on va en Asie, en Amérique, au Moyen-Orient et en Europe. Ici, il n’y a pas de transformation. Nous valorisons les déchets qui seront ensuite transformés par d’autres usines en d’autres produits finis. »,  explique Edem d’Almeida, dirigeant du groupe Africa global recycling.

L’initiative d’Africa global recycling  a été  saluée par la délégation gouvernementale conduite par le Premier Ministre.

« Des usines de ce genre contribuent à la protection de l’environnement, les déchets étant à l’origine des changements climatiques que nous constatons. Le déchet est ailleurs la matière première d’un autre produit. Ces bouteilles hors d’usage qu’on pouvait trouver dans les poubelles, sont devenues des choses recherchées »,  a indiqué  Katari Foli-Bazi,  ministre de l’environnement et des ressources forestières.  « Au-delà de l’intérêt qu’on a valorisé les déchets, les avantages en termes d’hygiène et du bien que cela peut faire à l’environnement, le déchet et sa valorisation constituent une source de création d’emplois. AGR a mobilisé depuis 2013, beaucoup de jeunes sans emplois sur toute la chaîne. », a souligné Myriam Dossou, ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

(Photo : les explications d’Edem d’Almeida au Premier ministre et sa délégation)