Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo/ CNAP : fin des discussions

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Les travaux de la Concertation nationale entre Acteurs Politiques (CNAP)  se sont achevés mardi 13 juillet 2021. Ouvert le 19 janvier dernier, ce cadre de discussions a connu la participation de 17 partis politiques. Il a été sanctionné par plusieurs propositions.

Les  travaux ont duré 6 mois ; 17 réunions du comité d’appui et 11 séances plénières ont été tenues. Au total 55 propositions ont été enregistrées.  « Ces propositions portent sur le cadre électoral, notamment le code électoral (29 propositions), la constitution (4 propositions), la loi fixant les conditions d’exercice de liberté de réunions et de manifestations pacifiques publiques (2 propositions), la charte des partis politiques (7 propositions), la loi portant décentralisation et liberté locale (3 propositions), le statut de l’opposition (1 proposition), les mesures d’apaisement (3 propositions) et le cadre permanent de concertation (3 propositions) », détaille Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires.

Ces propositions sont soumises au gouvernement pour examen.

Instituée par  décision du conseil des ministres du 23 décembre 2020, la CNAP était ouverte aux partis politiques ayant présenté des candidats à au moins l’une des trois dernières élections au Togo : les élections législatives de 2018, les élections locales de 2019 et l’élection présidentielle de 2020. Sur les 21 partis politiques remplissant ces conditions, 17 ont pris part aux travaux.

Les discussions ont porté sur l’amélioration du cadre électoral, la loi sur les manifestations pacifiques et publiques, la décentralisation et libertés locales, la charte des partis politiques, le fichier électoral et les mesures d’apaisement.

.