Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo/ Employabilité des jeunes : le PAEIJ-SP à la rescousse

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Projet d’Appui à l’Employabilité et à l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP) est l’une des nombreuses initiatives du gouvernement togolais pour lutter contre le chômage des  jeunes. Lancé en 2016, le projet  qualifié de “succes story’’ par la Banque Africaine de Développement (BAD) affiche des résultats au-delà de toutes les attentes.

12,6 milliards de francs CFA, c’est  le montant de l’enveloppe initiale du PAEIJ-SP basé sur une approche novatrice qui s’appuie sur les entreprises établies à fort potentiel et capables de tirer les autres acteurs de la chaîne de valeur vers le haut. Le Projet  renforce les liens commerciaux entre les acteurs et assure leur viabilité ; offre des opportunités d’emplois favorables aux jeunes ; crée les conditions d’une croissance économique plus inclusive à travers le renforcement de leur employabilité et la promotion de l’entrepreneuriat dans les secteurs porteurs.

En cinq années de mise en œuvre, le PAEIJ  a engrangé des résultats surprenants : 12 Petites et moyennes entreprises (PME) structurantes ont accès au financement bancaire ; 14 200 producteurs ou éleveurs (dont 40% de femmes) et 1 000 groupements ont accès au financement et 05 centres de formations équipés intègrent les nouveaux modules de formation. Mieux, les revenus des bénéficiaires du projet ont été accrus de 25% et 200 femmes dans 21 villages vulnérables bénéficient de financement et d’équipement pour leurs activités génératrices de revenus.

De 2016 à 2020, 35 000 emplois permanents ont été créés contre 19 600 prévus sans oublier les 121 000 emplois temporaires engendrés. Depuis sa création jusqu’en juin 2019, 3,2 milliards de francs CFA ont été octroyés aux jeunes entrepreneurs nationaux, sur une prévision de 5,3 milliards (jusqu’en 2020), soit un taux de réalisation de 61,01%. Au même moment, 420 jeunes ont été formés et insérés dans les chaînes de valeurs agricoles et clusters agro-industriels, sur 1200 initialement prévus. 16 PME et 774 jeunes de ces chaînes et clusters ont été financés. Dans le courant de l’année 2020, 5 650 primo-entrepreneurs ont été accompagnés dans la réalisation de leurs projets d’entrepreneuriat agricole.

Le projet qui initialement, avait une durée de 05 ans, a été récemment prorogé d’une année. A tous égards, il a renforcé l’employabilité des jeunes citoyens et continue de consolider le développement national.