Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo : freiner à tout prix la flambée des cas de Covid-19 !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

La situation du Covid-19 au Togo est  plus qu’inquiétante. Le variant Delta fait exploser les chiffres de contamination qui ont quintuplé en l’espace de quelques semaines, entraînant une hausse des hospitalisations et des décès.  Renverser à tout prix cette tendance dangereuse, telle est la préoccupation des acteurs impliqués dans la riposte, qui se sont retrouvés mercredi 08 septembre 2021 autour du Premier Ministre Victoire-Tomégah-Dogbé. Objectif,  explorer les voies et  moyens pour stopper la propagation.

 

Membres du Gouvernement, du Conseil scientifique,  préfets, maires, leaders religieux,  chefs traditionnels et forces de l’ordre et de sécurité ont pris part à la rencontre.

 

Saluant le leadership du Chef de l’Etat dans la gestion de la pandémie, qui vaut au Togo de figurer sur la liste des 15 meilleurs pays qui ont réussi jusqu’ici la riposte contre la Covid-19, le Premier Ministre a appelé tous les acteurs à se ressaisir, à renforcer l’application des mesures barrières et à remobiliser les populations pour la mise en œuvre efficace de ces mesures pour freiner la pandémie.

 

Dans la présentation de la situation sur la pandémie au Togo, le Prof. Didier Koumavi Ekouévi, président du Conseil scientifique, a montré l’évolution inquiétante des  chiffres et assuré  que des mesures sont proposées en vue d’arrêter l’hémorragie. «  La situation actuelle sur le plan épidémiologique est grave, elle est préoccupante, elle est d’une extrême gravité », a-t-il souligné,  précisant qu’il y a une multiplication par quatre du nombre de cas actifs avec plus de 5 mille malades.  « Le nombre de décès ne fait qu’augmenter ; en juin nous avons eu 4 décès, en juillet 22 décès et en août 33 décès. Nous avons enregistré pratiquement plus du tiers des décès entre juillet et août », souligné. Et d’ajouter : « Toutes les mesures ont été proposées, des mesures les plus fortes aux mesures générales pour pouvoir contrôler très vite cette situation qui devient un peu alarmante ».

 Il s’agira, selon lui, des mesures que le gouvernement devra prendre et qui doivent durer entre deux et trois semaines pour avoir une cassure de la courbe épidémique pour faire diminuer le nombre de cas observé actuellement et booster aussi la campagne de vaccination en cours dans le pays.

Les participants ont marqué  leur adhésion aux mesures qui seront prises et se  sont  engagés  à poursuivre la sensibilisation au respect des meures barrières, et à la vaccination.

 

(Photo : le Premier Ministre face aux participants)