Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo : la garantie de financement du FAIEJ, ce qu’il faut en savoir

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Instrument de lutte contre le chômage mis en  place depuis 2012 pour accompagner les jeunes entrepreneurs,  le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ)   offre entre autres produits, la garantie de financement.

Le FAIEJ  offre à sa cible des services non financiers notamment la formation, le renforcement des capacités, le suivi-évaluation, et des  services financiers comme le Crédit jeune entrepreneur (CJE) et la garantie de financement.

Destinée aux jeunes promoteurs d’entreprise âgés de 18 à 35 , la garantie de financement permet d’accompagner la croissance de la Micro et petite entreprise (MPE) en vue de minorer le risque crédit pour une pérennité de la MPE naissante. S’agissant des modalités, il faut avoir bénéficié ou non d’un appui financier d’un des projets ou programmes du ministère du Développement à la base, de l’Artisanat et de la Jeunesse ; apporter une garantie financière personnelle ; faire une demande de garantie de financement auprès du Faiej.

Quant au  Crédit jeune entrepreneur, Il a été lancé en octobre 2013 pour offrir un accompagnement financier aux jeunes dans l’établissement et le démarrage de leurs projets. Il représente pour eux une bouée de sauvetage face aux difficultés de financements classiques qui exigent des garanties réelles et un apport élevé en fonds propres. C’est un système de prêt qui finance à hauteur de 95% le coût total du projet avec un plafond limité à 2 500 000 francs CFA. Dans le cas d’une association de promoteurs, le plafond est fixé à 6 000 000. Le taux applicable est de 4,5% avec un différé maximum de 06 mois, selon la nature de l’activité, sur une durée maximale de 36 mois. Le jeune promoteur ne rembourse que les intérêts du différé et évite une grosse charge financière. Au même moment, une épargne d’un taux de 1,5% du montant des investissements est réservée sur le compte du bénéficiaire pour renforcer ses capacités.

Entre 2012 et 2019, les interventions du  FAIEJ ont permis de créer 5 500 emplois avec plus de 03 milliards de francs CFA de crédits accordés.

Le FAIEJ finance des projets de tous les secteurs d’activités, principalement le secteur agricole, la transformation agro-alimentaire, la production céréalière, les secteurs de l’artisanat, des technologies de l’information, de la communication et des énergies renouvelables.