Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo: le PAEIJ-SP renforce les capacités des patrons des PME/PMI partenaires

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Du 31 août au 03 septembre 2021 s’est déroulée à Atakpamé, 160 km au nord de Lomé, une formation en leadership, développement personnel et citoyenneté organisée par le PAEIJ-SP ( Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs) à l’intention des responsables des PMI/PME bénéficiaires. Au total 27 patrons de PMI/PME ont pris part à la formation qui vise à renforcer leurs capacités afin de les rendre aptes à : énoncer les missions et les visions de leurs entreprises ;
déléguer efficacement des tâches à leurs collaborateurs ;
gérer leurs priorités ; motiver efficacement leurs collaborateurs ; établir un mécanisme de communication efficace au sein de leurs entreprises, de nature à limiter la récurrence des conflits ; établir un plan de développement individuel ; se construire une personnalité susceptible de contribuer à l’amélioration des performances de leurs entreprises ; comprendre les enjeux de leur propre engagement citoyen et de l’engagement de leurs entreprises dans des actions liées à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).
Cette formation  fait suite à un constat alarmant sur le terrain.
En effet, la plupart des PME /PMI bénéficiaires du PAEIJ-SP connaissent des difficultés dans la gestion de leurs ressources humaines et ont des ambitions qui semblent trop peu réalistes au regard des ressources disponibles sur les chaines de valeurs développées. Elles éprouvent également des difficultés dans le respect de leurs engagements, la définition de priorités, de stratégies de développement, d’analyse et de gestion de risques.
Par ailleurs les responsables en charge de la direction des PME /PMI sont des jeunes dont le leadership devrait être amélioré.
Afin d’aider ces chefs d’entreprises à surmonter les défis qui sont les leurs, le PAEIJ-SP a initié une mission de formation et d’accompagnement sur les thématiques du leadership, du développement personnel et de la citoyenneté.
La formation s’est voulue  pratique, participative et basée sur les principes de l’andragogie. Il a été fait usage de plusieurs techniques d’animation dont entre autres : les études de cas, les exposés, les simulations, le brainstorming, …
Partenariat PAEIJ-SP- PME/PMI
Le PAEIJ-SP a noué un partenariat avec près d’une trentaine de PME/PMI structurées en 10 clusters agro-industriels actifs sur l’ensemble du pays. Elles offrent au marché local, sous régional et international des produits tels que les farines enrichies, les farines composites de dérivés de manioc, maïs et soja, l’huile et le tourteau de soja, le soja torréfié, le soja biologique, les découpes de volailles et de petits ruminants, les volailles et petits ruminants sur pieds, etc…
Ces entreprises se doivent de maitriser leurs ressources humaines, de gérer les risques et de prendre des décisions adéquates. Elles se doivent également de maitriser leur développement et d’accéder à des marchés intérieurs et extérieurs plus rémunérateurs. Elles sont d’ores et déjà engagées dans un processus de développement en offrant des opportunités d’emplois aux jeunes dans les maillons production, collecte, distribution ainsi que dans les services connexes (mécanisation, transport/logistique, etc.). Ainsi achètent-elles des matières premières produites par les primo-entrepreneurs telles que : le maïs, le manioc, le soja, les caprins, les ovins, les poules locales, et les pintades ; jouant ainsi un rôle capital dans les chaines de valeurs, le développement de cluster agro-industriel, leur stabilité et leur durabilité.
Avec les appuis du PAEIJ-SP, les PME/PMI susmentionnées ont obtenu des ressources pour des investissements productifs (équipements de transformation) mais aussi pour leurs besoins d’exploitation ; induisant ainsi d’importants changements dans les quantités de matières premières collectées et traitées ainsi que les produits finis offerts aux marchés. Ces quantités sont multipliées par 4, 5, 10 et plus, en deux ans. De même, les chiffres d’affaires sont conséquemment multipliés, les anciens emplois sont renforcés et des emplois additionnels sont créés.