Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo/Le PUDC offre un marché moderne aux populations de l’Est-Mono

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a inauguré ce mardi19 juin 2019, le marché moderne d’Elavagnon  dans la préfecture de l’Est-Mono. La cérémonie s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, du représentant-résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Togo.

Après les deux marchés de type préfectoral de Guérin Kouka et de Blitta, les trois maisons de la femme de Kara, Sotouboua et Notsè, et la maison des jeunes de Mango, entre autres, ce joyau ainsi mis à la disposition des populations d’Elavagnon et des localités riveraines, rallonge  la liste des infrastructures construites dans le cadre de l’exécution du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).

 

L’infrastructure  a été réalisée grâce à l’accompagnement spécifique de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) qui intervient dans ce programme pour la réalisation des infrastructures de base et le renforcement des capacités de communautés à la base.

« La mise en place de cette infrastructure marchande vient contribuer à l’amélioration du cadre de travail des commerçants. Elle pallie le problème d’exiguïté et d’occupation anarchique des espaces dans le marché et ses alentours. Elle offre une plus grande sécurité aux marchandises faces aux intempéries et aux vols, et constitue un levier pour l’accroissement des activités commerciales de la population marchande de toute la préfecture de l’Est-Mono et de ses environs », a indiqué, Mme  Mazalo Katanga, Directrice générale de l’ANADEB.

 

D’un coût  total de 450 millions FCFA entièrement financé par le PUDC avec l’appui du gouvernement japonais, le nouveau marché dispose de huit hangars de type préfectoral, d’un bloc de dix boutiques, d’un bloc administratif,  d’une boucherie, de deux abris-bétail, d’un abri-volaille, de deux  blocs de latrines, de quatre magasins de stockage, d’un forage photovoltaïque avec superstructure, d’un dépotoir intermédiaire et d’une clôture de façade. Le sol du marché est totalement dallé avec des allées de circulation. « Ce marché est à vous et vous permet de promouvoir l’économie locale avec son ouverture vers le Bénin et le Ghana. Je vous invite à l’administrer et  à en prendre soin afin de valoriser le potentiel de votre préfecture, connue comme grenier de céréales », a souligné, pour sa part, le représentant-résident du PNUD au Togo, Aliou DIA, s’adressant à la population.

 

Pour Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE, ministre du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, le PUDC,  « constitue l’un des programmes du Gouvernement qui contribuent à créer au sein des populations, les conditions favorables à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion, tels que qu’exprimés dans le Plan National de Développement (PND) en son axe 3, en lien avec la politique du Gouvernement  pour l’atteinte des objectifs du Développement Durable (ODD), en vue de la réduction des inégalités ».

Lancé  le 30 juin 2016 à Mandouri par le Chef de l’Etat, le PUDC  a pour objectif d’améliorer de façon significative les conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures, les services sociaux et économiques de base. Depuis sa mise en route, le Programme a déjà investi au total 2.114.607.986 de FCFA.