Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo : PAIAJ, un complément du PAEIJ-SP  destiné aux jeunes vulnérables

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Des jeunes togolais vulnérables et déscolarisés vont bientôt bénéficier d’un projet  actuellement en gestation. Il s’agit du Projet d’appui aux investissements agricoles des  jeunes (PAIAJ).  L’Unité de Gestion du Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs  porteurs (PAEIJ-SP), est la  structure de mise en œuvre du PAIAJ. Le manuel des opérations du mécanisme de  financement dudit projet est soumis à validation  ce jeudi 04 novembre 2021 à  Kpalimé, 120 km au nord-ouest de Lomé.

Prennent part à cette rencontre, plusieurs  acteurs issus notamment du ministère chargé du développement à la base, des institutions financières  partenaires ;  le Comité national de pilotage du PAEIJ-SP et les responsables des PME/PMI partenaires sont aussi présents.

Selon Kossivi AGBO, Coordonnateur national du PAEIJ-SP, « l’objectif du manuel est d’expliquer les principales modalités de fonctionnement du dispositif de financement, les critères d’éligibilité, le processus d’accès au financement, les procédures de mise en œuvre et de suivi des opérations de financement des jeunes vulnérables ciblés par le PAIAJ ».

Structuré en 5 modules, le manuel des opérations définira les procédures opérationnelles pour valoriser  le nouveau produit, la subvention, qui sera mis en place. Il donne à toutes les parties prenantes au  mécanisme de financement, les principes, les règles, les outils de gestion ; définit le rôle et  responsabilité de chacun et détaille les procédures administratives et financières à toutes les étapes du cycle du nouveau produit financier au profit des jeunes vulnérables. Il est élaboré dans un esprit de complémentarité pour améliorer le produit financier du PAEIJ-SP. Ce manuel des opérations est donc  nécessaire pour définir les contours des subventions qui seront accordés et le mécanisme de financement adapté à ces jeunes.

                                                          A propos du PAIAJ

Le projet vise à faciliter l’insertion des jeunes défavorisés dans les maillons des chaines de  valeurs agricoles promues par le PAEIJ-SP, l’accès au financement des entreprises des jeunes  défavorisés appuyés. Il vient en complément au PAEIJ-SP en incluant les jeunes déscolarisés non éligibles au PAEIJ-SP.

Le PAIAJ offre également des opportunités d’emplois aux jeunes défavorisés dans les  maillons production, commercialisation, et dans les services manquants (mécanisation, transport / logistique, etc.) sur le plan national.

Financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Etat togolais à hauteur de 817 000 000  FCFA, le PAIAJ apporte des appuis financiers et non financiers, aux jeunes non alphabétisés ou n’ayant  aucun diplôme scolaire désireux de devenir de véritables entrepreneurs agricoles, et aux Micro, Petites  et Moyennes Entreprises / Micro, Petites et Moyennes Industries établies ou en cours de création afin  d’amorcer leur croissance économique et d’établir les bases d’un développement agro-industriel du pays.

Sa stratégie consiste à identifier et à insérer des jeunes défavorisés dans les chaines de valeurs  promues par le PAEIJ-SP tout en mettant un accent sur la subvention des investissements agricoles.
Le projet cible dans sa stratégie d’intervention, les zones géographiques en lien avec les besoins des  PME/PMI bénéficiaires du PAEIJ-SP.

Le PAIAJ couvre la période 2020 -2023. A terme, le  projet devra permettre  l’insertion de 620 jeunes défavorisés dans les maillons des chaines de valeurs agricoles  promues par le PAEIJ-SP dont 30% de femmes ;  le financement de  500 jeunes défavorisés  dont 30% de femmes.  En outre  30 entreprises (services et collectes) des jeunes défavorisés appuyés seront financés dont 30% de femmes.

(Photo: vue partielle des participants)