Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo : plus d’accès aux services sociaux de base grâce aux plateformes multifonctionnelles

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

La plateforme multifonctionnelle constitue un élément fondamental de la politique du gouvernement togolais  visant à offrir à tous,  un minimum vital commun. A travers  le ministère chargé du développement à la base, porteur du Programme national de développement de la plateforme multifonctionnelle (PN-PTFM), cette infrastructure est  installée dans  plusieurs communautés enclavées et vulnérables. En une décennie, l’impact est réel.

La plateforme multifonctionnelle est définie comme une force motrice constituée d’un moteur auquel sont raccordés divers équipements (modules) destinés à assurer une multitude de services énergétiques financièrement abordables tels que la mouture de céréales, le broyage de karité, le décorticage de riz ou maïs, la charge de batteries et de téléphones portables, la soudure etc. Elle est donc considérée comme une infrastructure d’énergie décentralisée au sein du village, conçue pour se substituer à la force motrice des femmes et des hommes qui se trouvent particulièrement au plus bas de l’échelle énergétique. Elle utilise des sources d’énergie variables (diesel, solaire, biocarburant, biogaz) qui peuvent faire fonctionner différents outils soit de manière simultanée, soit l’un après l’autre. La plateforme multifonctionnelle peut également produire l’électricité nécessaire au fonctionnement de mini-réseau électrique ou d’adduction d’eau potable simplifiée.

Initié en 2009 par le ministère  chargé du développement à la base, le PN-PTFM contribue à l’accroissement  des revenus et à l’amélioration  des services sociaux de base ( éducation , santé , hydraulique) en faveur des populations rurales, en  particulier le jeunes et les  femmes, à travers un accès élargi aux services énergétiques fournis par la PTFM. Le programme a été lancé en 2011.

En janvier 2020, le  Togo a mis en marche un Projet d’hybridation des moteurs diesel des plateformes multifonctionnelles avec système solaire (PHMD-PTFM). 50 villages sont concernés ; plus de 100 000 personnes dont 52 000 femmes auront accès à l’énergie solaire ; 53 000 emplois directs et indirects vont être créés et 100 microentreprises rurales seront développées dans les zones du projet. L’initiative épouse la politique de promotion de l’énergie renouvelable du pays. Valorisé à 02 milliards de francs CFA, le projet fait de l’efficacité énergétique une approche dans la lutte contre les changements climatiques. Le PHMD-PTFM permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par les moteurs diesel.

Résultats du PN-PTFM

En  2018, deux cent quatre-vingt-treize (293) PTFM  étaient  installées sur toute l’étendue du territoire togolais et quarante (40) solaires en cours d’acquisition dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).

En début d’année 2021, on dénombrait plus de 330 plateformes multifonctionnelles, et plus de 700 000 femmes bénéficiaires. Grâce à ces infrastructures, 260 micro entreprises rurales et 4 200 emplois directs et indirects ont été créés. Les plateformes ont par ailleurs facilité l’installation de mini adductions d’eau et l’équipement des salles de classes.

(Photo: plateforme multifonctionnelle d’Akakégan, dans la préfecture de Haho)