Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo/ Production d’ananas bio : la coopérative Espoir de Dzolo, une fierté togolaise  

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Produire de l’ananas bio certifié, exporté vers l’Europe, c’est le pari réussi de jeunes togolais natifs de Dzolo,  une localité de la préfecture de l’Avé, située à une cinquantaine de kilomètres  au nord de Lomé.

Réunis au sein de la coopérative ‘’Espoir de Dzolo’’, ces producteurs  longtemps restés dans l’anonymat, ont été projetés au-devant de la scène, à la faveur d’une visite du Premier Ministre. Lundi 22 novembre 2021, Victoire Tomégah-Dogbé est allée à la rencontre de ces jeunes pépites dans leur plantation.

Financée à hauteur de 40 millions de FCFA par le gouvernement à travers le  Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), la coopérative ‘’Espoir de Dzolo’’ produit annuellement  32.500 tonnes d’ananas bio exporté vers l’Italie,  la Suisse et la France.

« Dans le temps on était éparpillé  avec de petits champs individuels. Grâce au FAIEJ qui nous a donné une formation adéquate et un financement de 40 millions de FCFA, nous avons réussi dans la production », a témoigné Amedo Kossi Augustin, président de la commission de gestion de la coopérative.

« Nous ne créons pas de coopérative, nous structurons des coopératives. Les jeunes bénéficient de la formation qui permet aux jeunes de dérouler leurs activités. C’est de l’ananas qui part partout et ça permet une valeur ajoutée très élevée. C’est une fierté pour le Togo d’accompagner ces jeunes qui sont les pépites de la nation togolaise. Le FAIEJ se trouve honoré que les plus hautes autorités nous donne cette mission de faire de nos jeunes, des pépites », a expliqué  pour sa Sahouda Gbadamassi-Mivédor, Directrice générale du FAIEJ.

 

La coopérative a déjà créé 150 emplois directs et 500 emplois temporaires.