Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo : un financement additionnel de 20 millions de dollars de la Banque Mondiale au projet FSB

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Vingt (20) millions de dollars, c’est le montant d’un financement approuvé mercredi 23 juin 2021 par la Banque mondiale pour le projet Filets sociaux et services de base (FSB) en cours de mise en œuvre au Togo. Ce financement additionnel servira à renforcer l’aide économique d’urgence fournie par le gouvernement togolais aux populations pour mieux faire face aux conséquences de la COVID-19.

Pour Hawa Wague, représentante résidente de la Banque mondiale au Togo, la pandémie de COVID-19 a eu des conséquences économiques désastreuses sur les ménages togolais, particulièrement les personnes les plus pauvres et vulnérables. « En permettant d’étendre les filets de sécurité sociale et d’étendre la couverture des transferts monétaires à ceux qui en ont le plus besoin, tout en accompagnant la reconstruction de leurs activités économiques ce financement additionnel s’inscrit dans la continuité de la riposte contre la COVID-19 déployée par le gouvernement à travers le programme Novissi, et permettra au pays de mettre en place un système de protection sociale capable de réagir à d’autres chocs dans le futur », a-t-elle souligné.

Lancé le 06 février 2018 à Yaka (Niamtougou), le projet FSB a été élaboré pour fournir aux communautés les plus pauvres un minimum de services socio-économiques de base, tels que l’éducation primaire, les soins de santé, l’eau, l’assainissement et la protection sociale. Il a été conçu pour être mis en œuvre dans toutes les cinq régions du pays, à travers trois types d’interventions : (i) la réhabilitation et la construction d’infrastructures de base ; (ii) l’accès aux filets de protection sociale incluant un programme de cantines et un programme de transfert monétaire.

Le projet est mis en œuvre par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) . Il a déjà bénéficié à 195 871 personnes au lieu des 130 000 initialement prévues.

(Photo : le Chef de l’Etat visite une cantine scolaire à Yaka au lancement du projet FSB)