Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Togo/ Un statut de zone franche pour les jeunes et femmes entrepreneurs en gestation

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Accroitre l’activité économique en encourageant  les initiatives  entrepreneuriales des  jeunes, c’est le cheval de bataille du gouvernement togolais  pour gagner le pari de la lutte contre le chômage et l’industrialisation du pays. Il est ainsi envisagé un statut de zone franche pour les jeunes et femmes entrepreneurs

En matière d’industrialisation et d’accélération de la croissance économique, l’importance d’une zone franche n’est plus à démontrer.  C’est la raison qui sous-tend la volonté des pouvoirs publics de créer au cours des cinq (05) prochaines années, un statut de zone franche pour les jeunes et les femmes entrepreneurs à travers une simplification et une réduction des procédures, des formalités et des taxes et coûts y afférents. Parallèlement, il est prévu une adoption de mesures incitatives et protectrices nouvelles, de nature non tarifaire, en faveur de la production nationale et des entreprises installées en territoire togolais. Pour atteindre cet objectif, l’Etat va opter pour l’opérationnalisation complète de l’Agence de promotion des investissements et de la zone franche et le déploiement de « E-justice » pour sécuriser davantage les investissements.