Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Tournée d’information sur le produit APSEF: étape Atakpamé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Démarrée depuis lundi dernier, la tournée d’information sur le Produit APSEF (Accès des Pauvres aux Services Financiers) , le tout premier produit du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), se poursuit. Après Lomé et Tsévié, le ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mme Victoire Tomégah-Dogbé, et la délégation qui l’accompagne, sont arrivés hier mercredi à Atakpamé, chef-lieu de la préfecture de l’Ogou, à environ 160 Kilomètres au nord -est de Lomé. La rencontre avec la population de cette ville s’est déroulée dans une ambiance conviviale.

Dans son intervention, le Préfet de l’Ogou, M. Allagbé Kokou s’est félicité de la mise en place du FNFI,  lequel constitue selon lui, une solution à la grande majorité de Togolais confrontés à des difficultés quotidiennes . Après avoir rappelé l’objectif de la rencontre, le Préfet de l’Ogou a invité l’assistance à distiller l’information pour que toute la population   bénéficie du produit APSEF.

Une présentation du FNFI et d’ APSEF a suivi cette intervention. “Aujourd’hui est un jour particulier à Atakpamé” a lancé, M. Yves Gnaba, Directeur des Opérations et du Partenariat au FNFI. Le Fonds a-t-il expliqué, est institué pour permettre à tous d’avoir accès au micro crédit, vu les moyens limités des institutions de micro-finance qui ne peuvent accorder des prêts à toute la masse en difficulté.

Le produit APSEF n’est nullement de l’argent gratuit , a martelé M.Gnaba . 30.000F comme montant maximum , à prendre en groupe solidaire de 5 ou 6 personnes, pour un intérêt de 5% , remboursable en 6 mois ; telles sont les conditions d’octroi et de remboursement du crédit APSEF, a insisté le Directeur des Opérations du FNFI.

Présente à la rencontre , l’ancienne ministre béninoise de la micro finance , Mme Reckya Madougou, a salué l’initiative de la mise en place du FNFI qui “permet d’aider véritablement les populations“. Un programme similaire est en cours au Bénin, a-t-elle expliqué. “C’est l’un des programmes qui ont le plus marché et qui fait parler de nous au-delà de nos frontières”, s’est-elle félicitée. 2 millions de bénéficiaires , après sept années d’activités, voilà le résultat de l’organe béninois de la finance inclusive grâce auquel le Bénin a aujourd’hui l’indice de pauvreté le plus faible de la zone UEMOA ( Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine), s’est réjouie l’ancienne ministre. “C’est ce que nous souhaitons pour le Togo“, a-t-elle déclaré avant d’encourager les bénéficiaires à prendre soin du crédit et le rembourser à temps.

Pour sa part , Mme Victoire Tomégah-Dogbé a expliqué que le FNFI est ouvert à tous les Togolais quelle que soit leur appartenance politique. Elle a ensuite exhorté la population à l’unité et à l’amour du prochain. ” Notre souhait est que nous puissions vivre tous en paix au Togo. De cette façon, vous pouvez travailler librement et rembourser votre crédit”, a-t-elle déclaré, invitant l’assistance à partager l’information sur le produit APSEF.

Au cours de la rencontre les institutions de micro finance partenaires du FNFI à Atakpamé (COOPEC AD, COOPEC ILEMA, ECHOPPE-Togo, WAGES, FUCEC-Togo) , ont, à travers des sketchs et des explications, instruit l’assistance sur le mécanisme d’octroi et de remboursement du crédit APSEF . La séance a été également marquée par une opération de remise de crédit au groupement NACOSSAN affilié à la COOPEC- ILEMA.

Après la rencontre, le ministre et sa suite se sont rendus au marché d’Agbonou pour un entretien avec des bénéficiaires du produit APSEF.