Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Transparence dans les marchés publics : l’ARMP forme la société civile

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Les 23 et 24 décembre 2013,  les membres de la société civile au sein de l’Autorité  de Régulation  des Marchés Publics (ARMP)  étaient en atelier de formation à Lomé. Il s’agissait de doter ces acteurs des outils nécessaires leur permettant de connaître leur rôle et responsabilité dans la gestion des marchés publics ; les sources d’information  et les techniques d’investigation  dans le cadre des marchés publics ; maîtriser les techniques de traitement des informations relevant des marchés publics ; disposer des moyens efficaces  de  lutte contre la corruption et la fraude dans les marchés publics.

Pour M. René Kapou,  Directeur Général de l’ARMP, « la transparence recherchée à travers l’implication des acteurs de la société civile, renvoie à l’accès des populations aux informations et à la clarté des règles et des décisions qui concernent la planification ainsi que  l’exécution des marchés publics dont elles sont bénéficiaires ».

Pendant les deux jours de formation, les participants ont été entretenus  autour du thème : «  Rôle et responsabilité de la société civile dans le système de passation des marchés publics », développé par M. Birahime Seck,  consultant, membre du Forum civil, une plateforme citoyenne au Sénégal.

Pour  rappel,  le Conseil de régulation, organe suprême de l’ARMP,  est composé  sur une base paritaire et égalitaire des représentants de l’administration, du secteur privé  et de la société civile. Ceci est le résultat  de la mise en œuvre d’une réforme engagée par le Togo sous la houlette de  l’Union  Economique et Monétaire  Ouest-Africaine (UEMOA).

(Photo : les participants à la rencontre)

 

Franck