Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Un an après la mise en œuvre de la SCAPE: le processus d’élaboration du premier rapport-bilan enclenché

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Une rencontre pour l’élaboration du premier rapport-bilan de la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE ) a été ouverte mardi 11 mars à Lomé. Organisée par le ministère de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, la rencontre vise à aboutir à un consensus sur la démarche à suivre pour  l’élaboration du rapport bilan de la première année de la mise en œuvre de la SCAPE.

 

Les participants notamment les responsables des services de planification et des services financiers des ministères  vont plancher sur les modalités d’échanges d’informations  entre les différentes parties prenantes, la méthodologie de traitement et d’analyse de ces informations et les interactions avec  les comités sectoriels.

 

Le  Directeur de cabinet du ministre de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire , M.Essohanam Edjéou, a précisé que c’est un exercice d’échange pour convenir des différentes étapes à suivre pour élaborer le rapport -bilan de la SCAPE, lequel  va s’appuyer sur des rapports par axe . «  Au niveau de chaque axe, il sera élaboré un rapport et c’est l’ensemble des 5 rapports qui vont orienter l’élaboration du rapport global de mise en œuvre de la SCAPE »,  a-t-il indiqué.

 

La SCAPE mérite après la première année de sa mise en œuvre qu’un arrêt soit marqué pour un bilan afin de voir ce qui été fait, a ajouté le Directeur de cabinet.

 

Remerciant à l’occasion l’UE et le PNUD  qui,  à travers le volet du second projet d’Appui Institutionnel à  l’Etat togolais,  soutiennent le processus de la SCAPE, le secrétaire technique du DSRP (Document de la Stratégie de Réduction de la Pauvreté)  M. Koubalékota Kamaga, a donné le ton pour la suite. «  Nous sommes appelés à maintenir les efforts dans nos secteurs et domaines respectifs pour contribuer à la production d’un rapport de haute qualité dont les conclusions permettront d’orienter la poursuite de la mise en œuvre de la stratégie et d’atteindre les objectifs fixés », a-t-il déclaré.

 

Le rapport bilan s’appuiera sur cinq rapports sectoriels qui seront élaborés dans les semaines à venir, relatifs chacun à un axe de la SCAPE.