Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Un présumé voleur de moto brulé vif : L’Union Européenne réagit

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Un présumé voleur de moto a été brûlé vif mercredi dernier à Lomé, non loin d’une station d’essence MRS située dans la zone de l’aéroport.

À travers un communiqué publié jeudi, la délégation de l’Union Européenne a réagi en exprimant sa « préoccupation ». Le communiqué souligne : « la Délégation de l’Union européenne constate avec préoccupation que la peine capitale par vindicte populaire, sans aucun procès, est encore une réalité au Togo » 

 

Aussi, « la Délégation de l’Union européenne espère que ces crimes ne restent pas globalement impunis ouvrant la voie à la répétition et multiplication de ces actes que quelques citoyens pourraient considérer comme une action légitime ou banale. » précise le communiqué.

 

 La Délégation de l’UE lance un appel aux leaders politiques et religieux, aux médias et aux représentants des organisations et institutions de défense des Droits de l’homme à répondre à cette situation et à expliquer pourquoi nul n’a le droit de se faire justice.

 

Nous demeurons convaincus de la nécessité d’une action rapide et globale de renforcement du secteur de la justice et de la sécurité au Togo pour laquelle l’Union européenne, comme dans le passé, se tient prête à appuyer les efforts en faveur de leur efficacité et leur réponse aux besoins des citoyens” a poursuivi l’UE dans son communiqué.

En réalité, les sanctions contre le vol sont jusque-là, considérées par la population comme clémentes au regard de la multiplication de ces actes.  En rendant elle-même justice,  la population,  pense  « dissuader » les personnes mal intentionnées qui souhaiteraient tenter cette aventure. Pourtant, nul n’a le droit de se faire justice!

Joseph