Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Volontariat des Jeunes Déscolarisés: après la phase pilote, le bilan!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Depuis le 15 janvier 2016, près de 600 jeunes de différents quartiers de Lomé, ont été déployés auprès de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB)  pour la phase pilote du  « Volontariat des Jeunes Déscolarisés » (JDS) , nouveau programme de l’Agence Nationale du Volontariat au Togo (ANVT).  Le  14 mai dernier, soit quatre mois après, prenait fin cette phase pilote dont le bilan a été présenté à la presse ce vendredi 03 juin , à l’issue d’ une réunion des directions techniques de l’ANVT, de l’ANADEB  et du FNFI (Fonds National de la Finance Inclusive)  qui ont accompagné et guidé ces volontaires.

 

Les résultats

Déployés  sur le projet des Travaux à Haute Intensité de Main d’Œuvre (THIMO),  les JDS ont été répartis sur cinq arrondissements  de Lomé et dans les cantons d’Agoè, Sagbado, Sanguéra, Vakpossito et Baguida. Ils ont travaillé sur 18 sites.  Les résultats après ces 4 mois de travaux se présentent comme suit:  10.000 mètres de caniveaux curés, 33 rues d’une longueur de 25 kilomètres entretenues; une centaine de dépotoirs enlevés. A cela s’ajoutent des séances de sensibilisation  à l’intention des riverains  sur les comportements civiques et sur l’implication de chacun à la sauvegarde d’un environnement propre.

 

Satisfaction!

M.Omar Agbangba, Directeur général de l’ANVT, se félicite de ces résultats qui selon lui, sont « satisfaisants ».

Sentiment  partagé par le Directeur de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, M. Anala Arime Teleta  qui trouve dans ce programme une véritable opportunité d’insertion économique pour les jeunes, vu les nombreux avantages que les premiers bénéficiaires en ont tiré.

Mme Katanga Eléonore, Directrice des Opérations de l’ANADEB,  salue pour sa part la forte adhésion de la population de Lomé à l’initiative  et  le comportement exemplaire  des  JDS.  » Nous avons commencé avec de petites difficultés mais chemin faisant , nous sommes devenus des amis« , se félicite-t-elle.

 » Ces 4 mois ont changé nos comportements, notre vie. Nous l’avions fait avec plaisir et fierté. Nous ne regretterons jamais de l’avoir fait et si c’était  à refaire, on s’y engagerait! », clame de son côté, Mlle Esso Léonce, une jeune volontaire déscolarisée.

 

Avantages pour  les JDS

Au cours de leur mission , les JDS ont bénéficié d’appuis multiformes. Ils ont été formés sur l’animation communautaire , les activités génératrices de revenus, l’entrepreneuriat , la santé sexuelle, les valeurs citoyennes, l’éducation financière, les compétences de vie, le vivre ensemble.

Outre ces formations, les JDS  qui le désirent bénéficieront d’un suivi sous forme d’accompagnement pour leur insertion socioéconomique. Les artisans et ceux qui ont appris un métier bénéficieront d’un appui sous forme de crédit auprès des  institutions de micro finance  partenaires du FNFI,  ou de kits d’installation.

Perspectives

Forte de ces résultats, l’ANVT  va étendre dans les prochains jours le programme aux autres régions administratives du Togo. Au total 2000 JDS seront déployés chaque année dans toutes les préfectures et cantons du pays, afin de toucher à l’échelle les populations, où qu’elles se trouvent.

« Nous allons faire en sorte que le projet profite à tout le monde », explique  le Directeur général de l’ANVT.

Un point particulier sera accordé au renforcement de capacités des volontaires sur les secteurs porteurs. L’objectif étant de faire du volontariat une valeur citoyenne au carrefour du développement inclusif du Togo.

D’un coût global de 90.800.000 FCFA, le programme du Volontariat des Jeunes Déscolarisés a reçu l’appui financier du PNUD ( Programme des Nations Unies pour le Développement) à hauteur de 45.000.000 FCFA.

Le Volontariat des Jeunes Déscolarisés  s’inscrit dans le volet  » Volontariat citoyen ».

 

(Photo/ face à la presse: DG de l’ANVT, 2è à partir de la gauche, DG de l’ANADEB au milieu,  DG de la Jeunesse à l’extrême droite et Mlle Esso, 1ère à partir de la gauche )