Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Financement additionnel du projet FSB : 125.000 ménages togolais vont bénéficier de transferts monétaires

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Six tranches de 15.000FCFA, soit au total 90.000 FCFA, c’est le montant que percevra chacun des 125.000 ménages togolais que cible le Financement additionnel du projet Filets sociaux et service de base ( FA-FSB), lancé samedi 03 septembre à Kpoloubal dans la préfecture de Dankpen ( région de la Kara). La cérémonie a été présidée par la Cheffe du gouvernement, Victoire Tomégah-Dogbé, en présence de membres du gouvernement et bien d’autres personnalités.

Selon Mazalo Katanga, Directrice générale de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base ( ANADEB), structure chargée de la mise en œuvre du projet FSB, le FA-FSB vise, d’une part, à accroître le revenu et la consommation des ménages ciblés et, de ce fait, leur capacité à faire face aux chocs, et d’autre part, à appuyer la reprise économique des ménages bénéficiaires dans le contexte COVID-19 et la sortie durable de la pauvreté à travers un soutien à leur capacité productive.
Avec une enveloppe totale de 18,9 milliards de francs CFA, le FA- FSB vient en complément du projet initial qui a touché, pour ce qui concerne les transferts monétaires, 61 317 ménages bénéficiaires pendant 2 ans entre 2019 et 2021.
Ce nouveau financement est assuré conjointement par la Banque mondiale, l’Agence française de développement (AFD) et l’Etat togolais. La contribution de la Banque mondiale est constituée à 50% de don et à 50% de crédit.
Parmi les 125 000 ménages bénéficiaires, 15 000 percevront chacun un transfert supplémentaire de 100 000 francs CFA, ceci pour les appuyer à faire face aux multiples contraintes, et à améliorer leur inclusion économique. Ils seront également entretenus lors de causeries éducatives pour une utilisation efficiente des ressources.
Pour Myriam Dossou-d’Alemeida, ministre du développement à la base , de la jeunesse et de emploi des jeunes, les transferts monétaires constituent «un appui circonstanciel» pour aider les bénéficiaires à se relever et à reprendre leur vie en main. Elle s’est félicitée des différentes initiatives du gouvernement visant à créer de meilleures conditions de vie notamment aux populations vulnérables.
Plusieurs témoignages ont souligné les succès de la phase initiale du projet FSB, ce que n’a pas manqué de saluer Joachim Boko, chef projet FSB représentant la Banque mondiale à la cérémonie. Il a annoncé la préparation d’un programme plus vaste de transferts monétaires ainsi que la concrétisation du projet d’identification unique des populations togolaises pour la mise en place d’un système résilient de filets sociaux.
Zouréhatou TCHA-KONDO KASSAH-TRAORE, ministre des Travaux Publics et Mémounatou Bouraïma, deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale étaient présentes à la cérémonie de lancement.

(Photo : bénéficiaire percevant son transfert monétaire)