Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le CJD et le MJP appellent la classe politique à saisir l’opportunité de dialogue offerte par Faure Gnassingbé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Dans le cadre de la tournée de sensibilisation sur la paix entamée depuis quelques semaines,  le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et le Mouvement des Jeunes pour la Paix (MJP) étaient en meeting ce samedi 25 novembre 2017 sur le terrain d’Adéwui à Lomé.

Dans  la déclaration sanctionnant la rencontre, les responsables  de ces mouvements de jeunes,  se sont une fois encore insurgés contre les manifestations violentes organisées par l’opposition. «  Les manifestations de rue ont suffisamment causé du tort à la jeunesse togolaise. Elles ont détourné  de nombreux jeunes de la préparation de leur avenir et causé la mort d’autres jeunes ; elles ont entamé le tissu économique et elles ont remis en cause l’espoir des jeunes qui n’en peuvent plus de voir les investisseurs reporter leur déplacement de Lomé », déplorent-ils.  « Il est tout aussi regrettable qu’hormis l’économie, les activités scolaires se trouvent forment perturbées. Les acteurs de l’éducation, notamment les enseignants, formateurs et apprenants, tout comme tous les autres citoyens, se rendent aux lieux de travail avec la peur au ventre », ajoutent le CJD et el MJP.

Face à cette situation et « en vue de mettre fin à la souffrance imposée inutilement au peuple togolais depuis plus de trois mois, le CJD et le MJP demandent à tous les leaders politiques  de  saisir l’opportunité de dialogue offerte par le Chef de l’Etat, pour résoudre les questions légitimes de réformes constitutionnelles et institutionnelles ».

(Photo : les responsables du CJD)