Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les acteurs de la région maritime impliqués dans la mise en œuvre du PNPER s’imprègnent des nouvelles orientations du projet

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Après Lomé, du 22 au 24 août dernier, l’équipe nationale de coordination du PNPER ( Projet National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural)était ce jeudi 06 septembre 2018 à Tsévié, dans le zio, où elle organise un atelier régional d’orientation et d’appropriation dudit projet. Il s’agit, à travers cette rencontre, d’amener l’ensemble des acteurs de la région maritime directement impliqués dans la mise en œuvre à s’approprier les nouvelles orientations du projet.

Pour Mme Mazamesso Assih Secrétaire d’État auprès de la Présidence de la République, chargé de l’Inclusion Financière et du Secteur Informel, après l’atelier de Lomé, il s’avère nécessaire de partager avec les acteurs régionaux les nouvelles orientations du PNPER afin de leur permettre notamment d’avoir une même compréhension des nouveaux mécanismes et contribuer efficacement à la mise en œuvre du projet. La relance opérationnelle du PNPER, a-t-elle par ailleurs souligné  » doit aboutir à des résultats concrets ». Aussi a-t-elle appelé les acteurs de la région maritime impliqués à gérer de façon responsable les ressources qui seront mises à leur disposition.
Après Tsévié, l’équipe de coordination sillonera les autres chefs-lieux de régions où elle tiendra la même rencontre.
Lancé en février 2015, le PNPER, deuxième projet cofinancé par le FIDA au Togo, après la reprise de sa coopération avec le pays, a connu un important retard dans sa mise en œuvre, du fait notamment de la complexité de son dispositif opérationnel et de la lenteur connue dans la mobilisation de l’équipe de projet et des prestataires de services.
Ainsi, trois après, la revue à mi- parcours à révélé des résultats faibles par rapport aux attentes: les indicateurs de renforcement de capacités étaient de 25%; le taux de décaissement était de 10% et le projet dans la catégorie des projets à risque dans le portefeuille du FIDA.
Suite à la revue à mi-parcours, le gouvernement togolais a dépêché une mission de haut niveau conduite par le Premier Ministre, Selom Klassou au siège du FIDA à Rome en décembre 2017 afin de trouver des solutions durables concernant notamment l’ancrage institutionnel approprié et la gouvernance du projet, eu égard à sa nature pluridisciplinaire.
Dans la même optique, le FIDA a diligenté plusieurs missions de suivi et d’appui conduites respectivement du 23 janvier au 03 février 2018, du 24 au 29 mars 2018 et du 25 au 29 juin 2018, pour continuer les discussions entamées à Rome. Ces discussions ont abouti au changement d’ancrage institutionnel, à la mobilisation d’une nouvelle équipe et à l’organisation de l’atelier de Lomé.
Le PNPER se propose de contribuer à la transformation progressive et durable de l’économie rurale togolaise à travers l’appui et la promotion des micro et petites entreprises rurales en amont et en aval, des filières agricoles. Son but est de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural, en particulier pour les jeunes et les femmes, à travers le développement de l’entrepreneuriat rural, créateur d’emplois rémunérateurs et durables pour les jeunes au niveau local. Il appuie les micro et petites entreprises rurales le long de filières agricoles porteuses en prenant en compte la volonté du gouvernement pour: la transformation durable du milieu rural en y développant des activités économiques rentables, compétitives et attrayantes pour des acteurs économiques y compris les jeunes; et l’impérieuse nécessité de contribuer à la réduction du chômage et du sous-emploi des jeunes en les intéressant à des activités économiques relevant du secteur rural.
Après plus de trois ans de mise en œuvre, le PNPER a formé 100 formateurs en méthodologie d’identification des idées de création et de développement d’entreprises; formé et accompagné 882 promoteurs de micro et petites entreprises rurales à l’élaboration de plan d’affaires; formé 315 promoteurs en techniques de production et financé 21 palns d’affaires pour un montant de 78 288 255 ( soixante- dix- huit millions deux cent quatre-vingt- huit mille deux cent cinquante-cinq) FCFA.
Ces résultats représentent 13% des réalisations physiques attendues du projet avec un décaissement cumulé de 1 487 704 976 ( un milliard quatre cent quatre- vingt-six sept millions sept cent quatre mille neuf cent soixante-seize) FCFA, soit 8% du budget total du PNPER et 12% des ressources du FIDA.
(Photo: table d’honneur à l’ouverture de l’atelier)