Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Pour la protection  de la constitution et des institutions: des milliers de Togolais dans la rue!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

A l’appel de l’Union pour la République (UNIR), des milliers de Togolais sont sortis ce samedi pour réaffirmer leur attachement  à la constitution , aux instituions de la République et leur soutien au Chef de l’Etat Faure Essozimna  Gnassingbé.

Partis de la Colombe de la paix, aux premières de la matinée, les manifestants vêtus de t-shirts  blancs portant divers messages: ” Touche pas à ma constitution”,  “Nul  n’a le monopole de la violence” …, ont arpenté les grandes artères de la capitale avant de se converger vers la plage en face de l’hôtel Ibis où a eu lieu un grand meeting en présence des responsables du parti; le tout dans une  ambiance  chaleureuse et festive entretenue par plusieurs artistes: Masta Popa, Olibig, Poundy Cissé, Papou, Stanlux, Mirlinda.

Sur la scène dressée pour la circonstance, deux intervenants se sont succédé:  Nöel de Poukn , président de la Nouvelle Jeunesse pour le Soutien au Président Faure  (NJSPF) et Lawson-de Souza Kayi Raymonde, présidente de la  Convention des Femmes UNIR ( CFU) .

Mes premiers mots  devant cette auguste et distinguée assemblée est de  nous dire  merci pour notre sens de l’amour de la patrie. Ce patriotisme nous a amené à emprunter  les grandes artères de notre capitale en ce jour du 21 novembre 2014 pour exprimer notre désapprobation aux manœuvres dilatoires d’une opposition togolaise en perte de repères d’une part, et réaffirmer notre indéfectible attachement à notre Chef de l’Etat , Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République Togolaise. Par la même occasion, nous démontrons à l’opinion nationale et internationale notre détermination à accompagner le processus électoral en cours dans notre pays à aboutir dans de bonnes conditions à la satisfaction du peuple. Mieux, nous voulons exprimer notre ferme détermination en la protection de la loi fondamentale  du Togo et des institutions de notre république “,  a déclaré Noël de Poukn.

Parlant des réformes , M. de Poukn  a indiqué que le Président  Faure Gnassingbé  n’a pas manqué  d’entreprendre  de grandes réformes constitutionnelles  et institutionnelles et en même temps mis en œuvre une politique des grands travaux en vue de hisser le pays au rang des pays émergents d’ici à l’horizon 2030. ” Pour ce qui concerne l’Accord Politique  Global (APG), tous les points qu’ils contenaient ont été tous satisfaits par la seule volonté du Chef de l’Etat et l’impulsion donnée aux gouvernements successifs“, a-t-il insisté avant de rappeler: “le bilan sommaire de la mise en  place de l’APG peut se présenter comme suit: 1. La mise en place d’une nouvelle Assemblée nationale à l’issue d’un  processus électoral certifié par les observateurs comme transparent, juste , équitable et démocratique en adéquation avec les standards internationaux; 2. La modernisation des mesures relatives à la sécurité, aux droits humains, aux réfugiés et personnes  déplacées et la création de la CVJR; 3. La poursuite  des réformes constitutionnelles et institutionnelles nécessaires à la consolidation de la démocratie , de l’Etat de Droit et de la Bonne Gouvernance; 4. La formation d’un gouvernement d’union nationale, ouvert aux partis politiques et à la société civile a vu le jour avec Me Yaovi AGBOYIBOR comme Premier Ministre; 5. La mise en place  effective d’ un Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation “.

Je vous l’affirme, nous sommes sans équivoque l’expression massive du peuple togolais et nous avons comme devoir d’encourager notre cher Président et l’exhortons à poursuivre  ses efforts”, a  indiqué pour sa part  Mme Lawson-de Souza.