Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Rentrée parlementaire: Les réformes constitutionnelles et institutionnelles en perspective au cours de la première session ordinaire

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Les députés de la  5ème  législature reprennent  officiellement  les activités  parlementaires  de l’année 2014.  Ils ont  fait  leur rentrée solennelle  ce mardi, 1er avril au Palais de Congrès de Lomé, siège de l’Assemblée Nationale (AN) du Togo.

 

Cette première session  ordinaire  de l’année est  placée sous le thème « Préserver la paix sociale pour garantir  le progrès et la liberté pour tous ».

 

Selon  l’honorable  Dama Dramani, Président de l’AN, la tâche  ne sera pas facile pour les élus du peuple  à ce retour aux  activités parlementaires.  «  Je demande à mes collègues  députés  de retrousser  les manches  parce que  les réformes  institutionnelles et constitutionnelles  feront  de grands  débats  au cours  de cette 1ère  session », a-t-il  déclaré. Pour  le  Président, tous les députés doivent  avoir  une vision  républicaine pour une société togolaise apaisée.

 

Pour cette  rentrée  parlementaire, Guillaume SORO, Président  de l’AN  de la Côte d’Ivoire  est  présent en  qualité d’invité d’honneur.  Dans  son  discours, l’ancien Premier  Ministre ivoirien, a proposé   une signature  d’accord entre les parlements africains   pour  l’observation  des  élections  sur le continent.

 

Outre le  député ivoirien et sa délégation, plusieurs  personnalités  aux rangs desquelles le  Premier Ministre, Arthème Ahoomey-Zunu Séléagodji ,  des membres du  gouvernement ,  les présidents des institutions  de la République ; les premiers  responsables  des Forces Armées Togolaises (FAT) , des membres du corps diplomatique, des représentants d’institutions  internationales et des chefs traditionnels…ont pris part à cette rentrée parlementaire

 

Rappelons  que la 5ème législature compte 91  députés dont 62  pour  Union pour la République (UNIR ; parti au pouvoir) ; 19 pour le Groupe Parlementaire ANC-ADDI ; 06 pour  la coalition Arc-En-Ciel (Opposition) , 03 pour l’Union des Forces du Changement  (UFC),  01 pour sursaut-Togo (Indépendant).